La sinologie française et les sciences sociales : à partir de l'analyse de Marcel Granet.

par Ja-han Chu

Projet de thèse en Études chinoises

Sous la direction de Anne Cheng.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de Ecole doctorale de l'Ecole des hautes études en sciences sociales ED 286 depuis le 28-10-2010 .


  • Résumé

    La sinologie, comme la plupart des disciplines des sciences humaines et sociales, est née, à évolué et s'est transformée avec les processus historiques et sociaux. un des traits les plus importants est que la sinologie est influencée fortement par les sciences humaines et sociales; précisément, elle est née et se développe dans l'ensemble des sciences humaines et sociales. pour la première fois, nous trouvons dès la fin du xixe siècle et au début du xxe siècle en france, des textes classiques chinois qui peuvent être étudiés par la méthodologie des sciences sociales. mon hypothèse est simple, c'est celle de mettre la sinologie dans l'histoire des sciences humaines et sociales. nous devons surtout nous poser la question du rapport entre la sinologie et la sociologie. je me propose de faire deux 'sortes' de recherche, l'une est historique, l'autre est empirique, mais elles resteront inséparables. la première partie étudiera l'histoire seule de la sinologie, et la deuxième partie y ajoutera des enquêtes empiriques (l'entretien et l'observation directe). dans cette recherche, mon intérêt ultime est de savoir comment les français connaissent la chine à partir d'une discipline ou d'une tradition 'spécifiques' et 'professionnelles'. a leurs yeux, qu'est-ce que la chine? la sinologie en france n'est pas la seule discipline qui se consacre à la civilisation chinoise, mais elle est spéciale et a les caractères qui la distinguent d'autres traditions. toutes les interrogations seront mises en place dans l'histoire, c'est-à-dire que je considère la sinologie française comme une discipline 'réelle'. les travaux de sinologues appartiennent à certains courants et certains paradigmes, ils arrivent en réaction à tels débats, ou sont influencés par telles écoles ou idéologies, nous recontextualiserons donc toujours. et puisque je m'intéresse au processus de l'institution et de l'autonomie de cette discipline, je vais étudier les instituts de sinologie. en d'autres termes, je vais étudier la sinologie française par l'analyse de l'histoire sociale.


  • Pas de résumé disponible.