La Grisi Siknis ches les Miskito du Nicaragua. Propagation d'une épidémie rituelle

par Maddalena Canna

Projet de thèse en Anthropologie

Sous la direction de Carlo Severi.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de Ecole doctorale de l'Ecole des hautes études en sciences sociales ED 286 depuis le 06-01-2011 .


  • Résumé

    Grisi Siknis est le calque miskito de l’anglais "crazy sickness", expression traduisible par "maladie folle" ou "maladie insaisissable". Au dessous de cette étiquette opaque se cachent une série de crises convulsives de masse s’échelonnant sur une période de plus de 50 ans, à partir de la fin des années ‘50 jusqu’au présent. L’image de la grisi siknis cristallisée par l’information est celle d’un raptus qui atteint de préférence les jeunes filles miskitos. Elle tombent en proie à un comportement convulsif souvent associé à la possession sexuelle par un esprit diabolique. La diffusion de la maladie est perçue par les miskito comme une épidémie ayant son propre moyen de contagion et requérant une thérapie rituelle spécifique. L’objectif primaire de mon étude est de décrire la force de propagation de ce phénomène, à partir de sa structure interactionnelle et de la dynamique des représentations qui l’impulsent.


  • Pas de résumé disponible.