Autour de "L'Angelinetum" et des Carmina varia" de Giovanni Marrasio: : étude sur la poésie latine du premier humanisme et sur le renouvellement du genre élégiaque.

par Barbara Constant-desportes

Projet de thèse en Études latines et néo-latines

Sous la direction de Hélène Casanova-robin et de Donatella Coppini.

Thèses en préparation à Paris 4 , dans le cadre de Mondes antiques et médiévaux depuis le 21-01-2011 .


  • Résumé

    La forme élégiaque connaît durant la renaissance italienne un franc succès; les poètes néo-latins, dans la perspective humaniste qui est la leur, récupèrent tout en l'enrichissant l'héritage classique de l'élégie antique, grecque et latine illustrés par des auteurs qui sont abondamment traduits et édités. C'est dans ce moment historique d'effervescence et de fécondité intellectuelles que prend naissance la carrière poétique de Giovanni Marrasio, poète originaire de Sicile qui évolue dans le cercle siennois dans les années 1420. Marrasio, né vers 1400 à Noto, devient célèbre grâce à son canzoniere d'élégies l'Angelinetum, inspiré du nom de la femme qu'il aime Angelina Piccolomini. A ce recueil viennent s'ajouter des Carmina Varia aux destinataires et aux thèmes divers qui utilisent le mètre élégiaque et illustrent une inspiration épigrammatique. Il n'existe qu'une seule édition moderne de l'œuvre de Marrasio, datant de 1976, qui est le fruit du travail fécond de Gianvito Resta. Marrasio n'a toutefois pas encore bénéficié à ce jour d'une étude poétique globale et approfondie. Le travail de recherche consistera en une traduction française, amplement annotée des œuvres de Marrasio, suivie d'un commentaire approfondi qui mettra au jour le renouvellement de l'héritage antique opéré par Marrasio et qui soulignera dans une perspective comparative la place de l'auteur dans l'évolution du genre élégiaque chez certains auteurs italiens d'élégies postérieurs. Cette étude tentera ainsi de rétablir à sa juste place un auteur important, souvent décrié par les critiques modernes, aussi bien dans sa période que dans la transmission et l'acclimatation de la tradition élégiaque antique qu'il a permises à son époque en innovant et en ouvrant la voie aux poètes du deuxième humanisme.


  • Pas de résumé disponible.