Pensee et critique de la souverainete au xvii eme siecle

par Gery Cache

Projet de thèse en Philosophie (métaphysique, épistémologie, esthétique)

Sous la direction de Laurent Bove.

Thèses en préparation à Amiens depuis le 25-11-2010 .


  • Résumé

    Le projet de thèse est consacré à l'étude critique des pensées philosophiques-politiques du 17ème siècle, qui ont contribué à l'avènement de la politique moderne, en posant les fondements nécessaires à la réalisation de l'autonomie de l'état souverain. l'étude consistera dans un premier temps à confronter et examiner les idées des différentes pensées philosophiques-politiques, à partir de points communs et convergents, sur lesquels chaque système se croise. il s'agira de démontrer que l'ambition mise en œuvre par les différents systèmes de pensée philosophique-politique dans le projet politique de fondation de l'état moderne, se fait aux dépens du développement et de l'épanouissement de la condition humaine, à partir de présupposés théoriques et épistémologiques qui orientent de manière restrictive la conception moderne de la politique dans une voie déterminée et figée. a l'opposée, la philosophie politique de spinoza, issue de la pensée de machiavel, présente l'originalité, par son caractère dynamique et réaliste, de ne pas se constituer comme un système figé. le deuxième axe de cette étude portera sur la conception de la politique moderne qu'adopte spinoza, pour démontrer qu'elle se démarque et surpasse les autres systèmes, en posant, réellement, les conditions de production de l'état moderne, sans conséquences dommageables pour la condition humaine. pour cette raison, spinoza peut être considéré comme le philosophe politique, qui parvient à saisir et à réaliser le tournant historique de la modernité, qu'emprunte la politique à cette période.


  • Pas de résumé disponible.