Création et altérité

par Patrice Clerc

Projet de thèse en Théologie catholique

Sous la direction de René Heyer.

Thèses en préparation à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Théologie et sciences religieuses (Strasbourg) depuis le 22-10-2010 .


  • Résumé

    Pourquoi vouloir lier Création et altérité ? Si la Création dans Proverbes 8 est comparable à une Loi que l’homme doit découvrir et respecter suivant la Sagesse, alors en Proverbes 7 l’altérité est à la fois extérieure à la Loi et transgressive. L’altérité est vue comme un danger à éviter pour l’homme. Une autre perspective fait envisager la Création comme séparation et fait de l’altérité une Création continuée, à partir de l’appel de Dieu et de la réponse de l’homme. La continuation de la Création permet d’envisager de « nouvelles possibilités » offertes à l’homme par Dieu. Une observation textuelle constitue la première partie avec un regard particulier sur le prologue de l’Évangile de Jean, afin de rassembler les supports théologiques nécessaires. Notre recherche s’appuie ensuite sur des auteurs choisis, d’abord saint Thomas d’Aquin avec qui nous irons à la rencontre de notre prochain. « Le monde et la personne », l’étude de Romano Guardini, servira d’introduction aux auteurs de l’altérité, Edith Stein et Martin Buber qui feront l’objet d’études comparées. Paul Ricœur nous fera approcher « l’autre en nous » et les notions d’ipséité et d’identité. Le « visage de l’autre » et l’obligation éthique qui en émane, chers à Emmanuel Levinas, illustreront le sujet sur la création continuée en rapport avec l’altérité. Des exemples pratiques, ainsi qu’un excursus vers les sciences contemporaines ajouteront une note plus personnelle à notre travail.


  • Pas de résumé disponible.