Heterologies dans elegias de varones ilustres de indias de juan de castellanos

par Vivian Denis (Camargo cortes)

Projet de thèse en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de Marie-sol Ortola.

Thèses en préparation à l'Université de Lorraine depuis le 29-11-2010 .


  • Résumé

    La question de l'altérité est devenue un sujet de réflexion grâce à l'analyse faite par les études postcoloniales sur la déconstruction discursive des grandes puissances impériales aux xvie, xviie, xviiie et xixe siècles et sur la mise en place d'une stratégie de domination. en effet, les débats sur « l'invention de l'amérique » refont surface avec la célébration des cinq-cents ans de la découverte et de la colonisation de l'amérique. l'appréhension de l'autre constitue une des plus puissantes stratégies de domination coloniale dans les colonies américaines d'outremer. la chronique en vers elegias de varones ilustres de indias, écrite au xvie siècle par le beneficiado de la ville de tunja (nuevo reino de granada) juan de castellanos constitue le reflet de cette appréhension de l'altérité comme projet de domination coloniale et de constitution d'une nouvelle histoire. le concept d'hétérologie – dans le sens proposé par michel de certeau : ce qui est représentable et ce qui ne l'est pas fondé sur l'autorité de parler au nom de l'autre, comme la construction épistémologique d'un discours permettant de réduire l'autre à un same to be/ yet not the same – propose une lecture de l'altérité dans un double sens : comme construction d'un discours sur l'autre et comme proposition d' une altérité nouvelle : l'indien. la reconnaissance, dans ce cas, devient une stratégie d'intégration des « naturales » à un projet colonial en tant que sujets de l'empire. l'altérité dans le texte de castellanos sera soumise au projet historique de type providentialiste développé par la couronne espagnole. le besoin d'octroyer une légitimité au processus de conquête et de colonisation suppose une interprétation diverse de l'autre. l'indien devient ainsi un sujet périphérique qui reconnaît la supériorité du vainqueur et qui renonce à son propre système de représentation pour intégrer le projet historique colonial.


  • Pas de résumé disponible.