Les représentations du fou dans le théâtre espagnol des années 1920

par David Coste

Projet de thèse en Études hispaniques

Sous la direction de Isabelle Reck.

Thèses en préparation à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg) depuis le 20-09-2010 .


  • Résumé

    Le théâtre espagnol d'avant-garde du début du xxe siècle est peuplé de fous ! or cette folie n'est pas étrangère à l'évolution des systèmes de pensée et de représentation qui marque ce début de siècle. le symbolisme, comme mode de représentation, avait déjà suscité au tournant du siècle un intérêt pour la psychologie des profondeurs en tentant de suggérer l'indicible de l'homme. la psychanalyse complètera ce premier mouvement et bouleversera l'image du fou. il est dès lors légitime de se demander ce qui explique cet engouement, dans le théâtre espagnol d'avant-garde, pour une figure que l'on retrouve à toutes les époques sur la scène européenne. quel rapport existe-il entre folie et avant-gardisme ? quelles implications esthétiques, éthiques, littéraires, suppose ce renouveau ? concrètement, le fou dans ce théâtre espagnol d'avant la guerre civile ne sera plus le bouffon du roi, ni le fou clairvoyant mais le fou-clinique dont la folie est avant tout de nature pathologique. nous nous proposons d'examiner les pièces du théâtre dit 'freudien' ou 'psychanalytique' en espagne, telles que sinrazón d'ignacio sánchez mejías ou encore tararí de valentín andrés alvarez. ces modalités de représentation du nouveau fou obéissent-elles à une véritable poétique textuelle et dramaturgique ? ce premier axe problématique invite à s'interroger sur la réception de ce courant par le public. nous examinerons, du point de vue de l'histoire culturelle, comment ce débat, qui agite la société espagnole des années 1920 et 1930, se reflète au théâtre et, comment ce dernier peut lui-même faire avancer le débat. au sein de ce questionnement éthique et existentiel, qu'impliquent, dès lors, ces choix de représentation du fou ?


  • Pas de résumé disponible.