Recherches sur les élites civiques dans les cités de crète et de cyrénaïque à la basse époque hellénistique et sous le haut-empire (iie s. a. c - iiie s. p.c.). etude d'histoire et d'épigraphie;

par François Chevrollier

Projet de thèse en Histoire ancienne

Sous la direction de François Lefevre.

Thèses en préparation à Paris 4 depuis le 23-07-2010 .


  • Résumé

    Crète et cyrénaïque sont conquises par rome à partir du ier siècle a.c. et font ensuite pleinement partie de l'empire gréco-romain, dont elles forment une province sénatoriale. moins bien documentés que d'autres régions du monde grec, ces deux espaces méritent néanmoins une attention particulière car les structures politiques et sociales y sont originales, en particulier au sein des vieilles cités grecques, qui restent le cadre de vie traditionnel des habitants et la forme d'organisation politique prédominante. le fonctionnement politique et les sociétés sont fortement marqués par l'irruption romaine ; les groupes dirigeants, pendant la période, se renforcent et certains notables locaux passent au statut d'élites impériales. c'est pourquoi il a été décidé de commencer cette recherche au iie s. a.c., afin de prendre en compte les évolutions entre la période hellénistique et celle de la domination romaine, et les effets de le 'romanisation'. une recherche sur les élites civiques passe par l'étude 1. du vocabulaire et de la définition du groupe sociale 2. des conséquences de l'arrivée de romains et d'italiens dans les cités crétoises et cyrénéennes, de la nouvelle articulation entre l'administration impériale et les cercles de notables locaux, des nouvelles perspectives qu'offre l'empire 3. des modes de reconnaissance sociale des notables urbains et ruraux et des stratégies familiales (recherches prosopographiques) 4. du fonctionnement politique des cités grecques sous l'empire et du poids de plus en plus important pris par ce groupe social, par exemple dans la détention des principales magistratures civiques. pour ce faire, on usera principalement d'une méthode comparative entre les deux régions et avec d'autres cités de l'orient romain. la thèse prend en considération toutes les sources disponibles : épigraphie, textes littéraires, mais aussi sources archéologiques (nécropoles) et artistiques (portraits sculptés) qui peuvent également fournir des données, en particulier pour comprendre les problématiques du prestige social, de l'évergétisme et de l'inscription des élites dans l'espace urbain.


  • Pas de résumé disponible.