La figure de l'espion dans l'oeuvre de john le carré. une métapsychologie de la trahison.

par Isabelle Copy-matignon (Copy)

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Patricia Attigui.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Connaissance, langage et modélisation (Nanterre) depuis le 19-11-2009 .


  • Résumé

    L'œuvre de john le carré est traversée par la figure cauchemardesque du traitre à son pays, matérialisée dans ses livres par les agents doubles et espions qui traversent les temps et les lieux d'une europe hantée par les guerres et les génocides. ce texte est une tentative d'approche métapsychologique de la figure littéraire de l'espion en ce qu'elle apparaît comme l'expression d'une folie, où le délire affleure, et où les aménagements du moi oscillent entre une virtuosité plastique et la rigidité impliquée par un désir de maîtrise absolue. la multiplicité des vies, des langues, des langages, la qualité des engagements sont les marques de vies agies sous le sceau de secrets. la question de la sublimation, à la charnière de la pulsion et de la vie sociale est considérée comme un point de compréhension de la formation de la personnalité de l'espion littéraire et cinématographique. il n'est pas question de dresser ici la typologie d'une figure fictionnelle mais plutôt de se laisser porter par le voyage de la création et de la subjectivité.


  • Pas de résumé disponible.