La littérature féminine postcoloniale/migrante dans les œuvres de nancy huston, jhumpa lahiri, shan sa, marjane satrapi et de zoé valdès.

par Pauline Carvalho

Thèse de doctorat en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de Laurence Dahan-Gaida.

Thèses en préparation à Besançon , dans le cadre de ED 38 - Langage, espace, temps, société depuis le 01-10-2009 .


  • Résumé

    En quoi la littérature migrante reflète les problèmes d'identité propres au monde moderne postcolonial ? en quoi reflète t- elle les grandes questions que soulèvent les différences culturelles dans le monde ? finalement, quel est devenu le rôle de la littérature aujourd'hui ? a-t-elle acquis un rôle politique plus accru ? a t- elle une influence importante ? ou bien est-elle simplement restée un témoignage parmi tant d'autres ? aussi, quelle place a alors la poétique dans ces œuvres à visée (peut-être) politique ?la littérature féminine offre t- elle un regard nouveau sur ce monde ? comment ? on lui a souvent reproché d'être une littérature du 'dedans', de l'intime, qui s'attache principalement au thème de la mémoire…mais, ne serait-elle pas, au contraire, une littérature du ‘dehors', une littérature qui a une visée politique également, qui a pour but de faire entrer les femmes dans un monde, la plupart du temps, masculin ? qu'a déjà démontré la littérature féminine et qu'a-t-elle encore a prouver, à dire ? en ce sens, quel rapport on t- elles avec l'acte d'écriture ? se différencient-elles autant qu'il a pu être dit de la littérature masculine ? y a-t-il un langage typiquement féminin ? ou bien est-ce qu'il n'y a pas un désir de la part de ces auteures de se rapprocher de la littérature des hommes pour mieux se faire entendre ?en ce qui concerne les maisons d'éditions, quelle est leur politique ? qu'ont-elles a gagné en publiant (ou pas) des auteures féminines et, qui plus est, issues de l'immigration ?nous cherchons à savoir si les problématiques de l'identité, du bilinguisme et du métissage, au centre des débats politiques actuels, sont pertinentes et se réfèrent à des choses réelles, y compris dans les applications littéraires, sociologiques et psychologiques. nous travaillerons, dans cette optique, la question de l'écriture féminine et de ses modalités ainsi que les notions d'exil, de diaspora, de migrance et de pluriculturalisme.de plus, la littérature féminine suscite depuis plusieurs décennies bien des interrogations, des critiques, des commentaires qui s'intéressent non seulement à l'auteur du texte mais aussi au texte lui-même et à l'acte de création, révélant ainsi l'immense territoire qu'occupe la littérature féminine depuis ses débuts 'officiels', il y a déjà plus de deux siècles. cependant, la culture est masculine, la société dans laquelle nous vivons est patriarcale. la culture féminine existe, bien sûr, mais elle est encore mineure, voire clandestine dans certains pays du monde. les analyses de l'écriture féminine sont comparables à celles faites pour la littérature des minorités ethniques telles que les afro-américains, les juifs, les canadiens, les anglo-indiens...


  • Pas de résumé disponible.