La réception de la théorie française de l'art en allemagne au xviiie siècle : le rôle de roger de piles (1635-1709).

par Anais Carvalho

Projet de thèse en Histoire de l'art

Sous la direction de Michèle-Caroline Heck et de Thomas Kirchner.

Thèses en préparation à Montpellier 3 , dans le cadre de Langues, littératures, cultures, civilisations - ED 58 depuis le 30-09-2009 .


  • Résumé

    La théorie du coloris de roger de piles est fondamentale dans la construction du discours sur l'art en france à la fin du xviie siècle.le projet de thèse ambitionne de définir quel fut l'impact de cet académicien et de ses ouvrages en allemagne au xviiie siècle.sa réception est à mesurer premièrement quantitativement et qualitativement dans la littérature artistique allemande, autant dans les théories -de goethe, heinse, sulzer,entre autres - que dans les dictionnaires d'artistes grâce à une méthode comparative, deuxièmement dans la production picturale allemande afin de confronter textes et oeuvres, et troisièmement dans le contexte allemand historique et artistique plus large de l'enseignement académique et des mouvements littéraires préromantiques.l'identification des réseaux de sociabilité des théoriciens, éditeurs et artistes allemands permettra de déterminer la place en allemagne au xviiie siècle d'une théorie sur la peinture autre que celle classique prônée par johann joachim winckelmann, ainsi que la portée à l'étranger de la théorie de roger de piles.


  • Pas de résumé disponible.