Une politique régionale en faveur d’une éducation à l’environnement vers un développement durable

par Xavier Cesari

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Jean-Marie Comiti.

Thèses en préparation à Corte , dans le cadre de Université de Corse (1975-....). Ecole doctorale "Environnement et société" (ED 377) depuis le 27-10-2009 .


  • Résumé

    La question environnementale et le concept de développement durable sont au cœur des enjeux et défis stratégiques de nos sociétés. Pas un secteur d’activité n’y échappe, qu’il soit public ou privé, puisque nous sommes aujourd’hui dans une dynamique où il est impératif pour tous de développer des comportements, des modes de production et de consommation d’avenir, pérennes et bénéfiques pour la préservation de notre environnement. C’est une problématique collective et individuelle. Elle demande à la fois un travail profond en amont, ainsi qu’en aval, ciblant l’ensemble des publics eu égard à leurs spécificités. Dès lors, les autorités l’ont bien compris, la diffusion des valeurs intrinsèques au respect de notre environnement et aux challenges du DD passe obligatoirement par un renforcement des dispositifs éducationnels. Cela demande davantage de communication, de publicité, de mises en garde, ou encore, plus spécifiquement au domaine qui nous intéresse dans cette thèse, de développement de compétences et connaissances dès le plus jeune âge. Car, en toute logique, le milieu scolaire forme les citoyens de demain, éduqués au regard critique et ainsi conscients de leur rôle au sein de la société. Leur apprendre les bons gestes, leur faire prendre conscience de leur impact en tant qu’individu et groupe sur la nature est donc aujourd’hui essentiel. Néanmoins, nous le verrons, les volontés et les paroles des représentants publics ne trouvent pas toujours échos dans les faits. Pourtant, dans le système éducatif français, des dynamiques existent et des moyens sont déployés afin de tendre à une éducation au développement durable cohérente et de qualité, souvent sans réel succès. C’est un constat que nous ferons sur le terrain corse, lors de nos premiers pas au contact des lycées suivis. Une région dont les spécificités géographiques et la proximité avec une nature riche pourrait laisser croire le contraire. Pour ainsi dire, très peu de choses avaient été réalisées en faveur d’un tel enseignement. Mais il suffit parfois d’un petit coup de pouce et de penser les collaborations avec tous les partenaires sous un autre angle, pour insuffler la bonne impulsion au développement d’une éducation au développement durable et aux enjeux environnementaux. Notre thèse fait ainsi état de notre action de terrain. Elle montre qu’un projet éducatif structuré, construit sur le long terme et soucieux des particularités du public ciblé entraine un véritable élan positif autour de ces notions contemporaines. La prise de conscience est progressive et requiert une multiplication des étapes pédagogiques et ludiques afin de susciter la curiosité et l’enthousiasme des élèves, mais aussi du corps professoral, qui à l’origine, est souvent bien démuni sur ces grands sujets de société. Ce fut en outre le moyen pour nous de renforcer les collaborations entre les acteurs extérieurs, tels qu’avec les associations ou les institutions spécialisées en la matière comme l’Office de l’environnement de Corse, et intérieurs au système éducatif corse. Au final, il nous aura fallu plusieurs années pour saisir la portée de notre action sur le quotidien d’un établissement scolaire. Les bénéfices dégagés sont importants pour l’établissement suivi, qui a réussi à pérenniser des méthodes et action mises en place tout au long de notre parcours. Une réelle plus-value est aujourd’hui tirée des efforts réalisés sur ces dernières années. Indéniablement, les élèves en ressortent davantage sensibilisés sur les questions environnementale globales et à l’échelle régionale et/ou locale. Notre dispositif d’évaluation en garantit la qualité et la cohérence. Nous l’avons d’ailleurs voulu renouvelable à d’autres expériences. Cette synthèse a donc pour objectif affirmé de souligner l’importance de l’éducation, comme un atout considérable pour le développement durable en région corse. Une ambition qui doit toucher tous les acteurs, à tous les niveaux de notre société, favorisant ainsi les collaborations notamment entre les institutions.


  • Résumé

    The environmental question and the concept of sustainable development (SD) are at the heart of the issues and strategic challenges of our societies. Not one sector of activities is untouched, whether public or private, since we are now in a dynamic where it is imperative for all to develop future behavior patterns of production and consumption, sustainable and beneficial for the preservation of our environment. It is a collective and individual matter. It requires both a deep work upstream and downstream, targeting all the public regarding their very own specificities. Therefore, the authorities have well understood that the diffusion of intrinsic environmental values, in order for citizen to respect their environment and understand SD challenges, necessarily involves strengthening educational plans. It requires even more communication, advertising, warnings, or more specifically to the field that interests us in this thesis, development of skills and knowledge at a young age. Indeed, schools logically shape the citizens of tomorrow, educated, critical and aware of their role within society. To teach them the right things and make them aware of their impact on nature as an individual or group is therefore essential today. Nevertheless, we shall see, the will and words of public officials do not always find echoes in practice. Yet in the French education system, dynamic and means exist and are made to aim at education for consistent and quality sustainable development, often without success. It’s a fact that we will apprehend within the Corsican region, essentially during our first steps on the field and contacts with schools. A region whose geographical characteristics and proximity to a rich nature might suggest otherwise. So to say, very little has been done in favor of such teaching. But sometimes it takes just a little push and to think collaboration with all the partners another way to instill good impetus to the development of education for sustainable development and environmental issues. Our thesis is thus the state of our field action. It shows that a structured educational project, built on the long term and conscious that targeting audience characteristics leads a real positive momentum around these contemporary notions. Awareness is progressive and requires a multiplication of educational and fun steps to stimulate the curiosity and enthusiasm of the students, but also teachers, who originally are often helpless on these major social issues. It was also a way for us to strengthen collaborations between external actors, such as with associations or specialized agencies in this matter as the Office of the Corsican environment and interiors to the Corsican education system. In the end, it took us several years to understand the scope of our action on the daily life of a school. The profits earned are important for the monitored institution, which has managed to perpetuate methods and actions implemented throughout our journey. A real added value is taken today on the efforts made in recent years. Undeniably, students emerge more aware about global, regional or local environmental issues. Our evaluation method was built in order to guaranty quality and consistency. We also wanted our work to be renewable to other experiences. This PhD is therefore an object said to emphasize the importance of education as a significant asset for sustainable development in the Corsican region. An ambition that must touch all actors at all levels of our society, thereby fostering collaboration especially between the institutions.