Alphonse Daudet : romancier de famille

par Maria Cerullo

Thèse de doctorat en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de Anne-Simone Dufief.

Thèses en préparation à Angers , dans le cadre de École doctorale Sociétés, Cultures, Echanges (SCE) (Angers) depuis le 16-01-2008 .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet d'examiner certaines œuvres romanesques d’Alphonse Daudet par rapport à la famille. À partir du Petit Chose, nous avons analysé le récit autobiographique tant par rapport à l’écriture du moi que par rapport au roman d’apprentissage. En soulignant les analogies et les différences entre les personnages de l’enfant de Daudet et ceux de Dickens, nous avons fait suivre une étude comparative entre le roman autobiographique et « mémorialiste » de Daudet et celui de l’écrivain italien Ippolito Nievo, Confessioni di un italiano. La deuxième partie de notre étude vise à examiner le rôle de la famille. En tant qu’institution, elle est sujette à une évolution sociale et politique de sa structure. Ainsi, pendant les cours des années, on peut observer une remise en cause de l’institution de la famille « traditionnelle ». C’est pourquoi que nous avons centré l’analyse sur le thème du divorce et de l’aliénation paternelle dans Rose et Ninette et celui de la jalousie, de l’adultère et du pardon dans La Petite Paroisse, en mettant en évidence l’actualité de ces thématiques daudétinnes. La troisième partie de la thèse est consacré à la réception des romans d’Alphonse Daudet en Italie. Après avoir analysé le contexte historique, social et culturel italien nous avons tâché de répondre aux questionnes suivantes : dans la situation socio-culturelle italienne où se place Alphonse Daudet ? Comment les critiques de l’époque jugent-ils l’œuvre daudétienne ? Quelles sont les motivations qui ont amené les italiens à traduire, plusieurs fois, certaines œuvres de Daudet par rapport à les autres qui n’ont pas connu le grand succès éditorial dans notre pays ? Et, comment sa réputation d'auteur sentimental, de peintre de l'enfance et de la famille s’explique en Italie ? Pour essayer de dégager l’idée qui retenait tout critique littéraire à propos de Daudet. Nous avons étudié la réception des textes daudétiens par la lecture des articles recensés dans la presse italienne de l’époque mais,cette perspective d’analyse est soutenue aussi par la correspondance entre Vittorio Pica e Edmond de Goncourt, de 1881 à 1896, recueillie dans le volume Votre fidèle ami de Naples par Nunzio Ruggiero, le volume All'avanguardia de Vittorio Pica, Ritratti letterari di Edmondo De Amicis et les essais critiques de Luigi Capuana et Edoardo Scarfoglio.


  • Résumé

    This thesis aims to examine some novels of Alphonse Daudet in relation to the family. Starting from Petit Chose we follow a comparative study between Daudet, Dickens and Ippolito Nievo’s novels. The theme of childhood, closely linked to the social, political and cultural life of France, reaches its peak in 1870, French crucial period. Indeed, after the defeat of 1870, the child becomes the most popular literary hero: he symbolizes the national tragedy, but at the same time, he represents the hopes of the nation. Dickens and Ippolito Nievo also addressed, in their novels, the theme of childhood abused and brutalized. For these reasons we have analyzed these Bildungsromans from a psychological point of view highlighting the cathartic value of writing ego. The second part our study is the analysis on the topic of divorce and parental alienation in Rose and Ninette and that of jealousy, adultery and forgiveness in the Petite Parish, highlighting the relevance of these themes daudétinnes. The last part of the thesis is devoted to the reception Daudet’s novels in Italy. we tried to understand the role played by our writer in a cultural-historical period in which Emile Zola had a great success in Italy. But we also tried to understand how his reputation as sentimental writer how novelist childhood was appreciated by Italian realist writers. We studied the reception of texts daudétiens by reading the articles listed in the Italian press at the time, but this perspective of analysis is also supported by the correspondence between Vittorio Pica and Edmond de Goncourt, from 1881 to 1896, collected in volume Votre fidèle ami de Naples by Nunzio Ruggiero, All'avanguardia book of literary criticism written by Vittorio Pica Ritratti letterari written by Edmondo De Amicis and critical essays by Luigi Capuana and Edoardo Scarfoglio.