Nanoparticules immunomodulatrices pour le traitement du sepsis

par Qinglin Wang

Projet de thèse en Sciences pharmacologiques

Sous la direction de Elias Fattal et de François Fay.

Thèses en préparation à université Paris-Saclay , dans le cadre de École doctorale Innovation thérapeutique : du fondamental à l'appliqué , en partenariat avec Institut Galien Paris-Saclay (laboratoire) et de Faculté de pharmacie (référent) depuis le 26-01-2021 .


  • Résumé

    Le sepsis (communément appelé septicémie) se caractérise par une réaction inflammatoire systémique exacerbée en réponse à une infection généralisée. Non traitée, cette inflammation excessive peut engendrer une hypotension, le dysfonctionnement d'organes et la mort. Ainsi le sepsis est une des premières causes de mortalité dans le monde. Malheureusement à l'exception de traitements antibiotiques associés à une assistance cardiaque et respiratoire, il n'y a pas de thérapies reconnues contre le sepsis. Il est donc urgent de développer de nouveaux traitements à action rapide ciblant la composante inflammatoire du sepsis. Dans ce projet, nous proposons de développer de nouvelles nanoparticules ciblant les monocytes sanguins. Ces nanoparticules seront chargées de molécule anti-inflammatoire à action ciblée, et utilisées afin de réduire l'inflammation systémique sans porter préjudice au système immunitaire de l'hôte, nécessaire pour combattre l'infection. (Pour plus de précisions veuillez-vous reporter au document en pièce jointe)

  • Titre traduit

    Nanoparticles delivering immunomodulators to treat sepsis


  • Résumé

    Sepsis is a leading global cause of death linked to the massive activation of the immune system in response to severe infection. This dysregulated systemic inflammation can lead to hypotension, multiple organs failure and death. Unfortunately, other than antibiotic regimens in combination with cardiovascular and respiratory supports, there is no established cure for sepsis. Consequently, an urgent need exists to develop novel fast-acting therapies that selectively hamper the systemic inflammatory response component of sepsis. In this application, we propose to develop new nanoparticles targeting blood monocytes. These nanoparticles will be loaded with cell-specific anti-inflammatory molecules. Finally, we will measure the ability of our nanoparticles to reduce the systemic inflammation while not impairing the host immune system needed to fight the infection. (more details are included in the attached document)