Photographier les mémoires de l'esclavage : une éthique-esthétique de l'émancipation

par Nicola Lo calzo

Projet de thèse en Arts

Sous la direction de Sylvie Brodziak.

Thèses en préparation à CY Cergy Paris Université , dans le cadre de Arts, Humanité, Sciences Sociales , en partenariat avec HERITAGE (laboratoire) depuis le 01-09-2020 .


  • Résumé

    Ce projet de thèse poursuit un travail photographique au long cours sur les mémoires et les survivances de l'esclavage colonial en Afrique, dans les Caraïbes, dans les Ameriques et en Europe, démarré en 2011: le projet Cham. Il entend interroger les nouveaux usages de la photographier pour pratiquer l'histoire de l'esclavage et des ses résistances, notamment à partir des mémoires portées par les communautés afro-descendantes. Ces mémoires reposent, pour la plupart, sur des sources non écrites. Il s'agira de questionner la place et le rôle que la photographie dans son articulation aux sciences humaines, telle l'anthropologie, l'histoire sociale de l'art et la littérature, peut jouer comme double instrument d'investigation et de restitution de ces patrimoines. A partir d'une approche comparatiste et multidisciplinaire, ce projet vise à soulever la question centrale des représentations coloniales et post coloniales au sein de la pratique artistique, notamment quand l'artiste opère et intervient dans des contextes toujours marqués par les inégalités sociales et les séquelles de l'histoire coloniale.

  • Titre traduit

    Making the History of Slavery with Photography : an Ethics-Eesthetics of Emancipation


  • Résumé

    My thesis project here pursues an ongoing photographic investigation into the memories of slavery in Africa, the Caribbean, Americas and Europe, started in 2011 under the aegis of Unesco: the Cham project. This doctoral project aims to address the new uses of photography to experiment history of slavery and its resistances, especially from memories carried by Afro-descendant communities. These memories are based, for the most part, on unwritten sources. The research will question the place and the role that photography, in its articulation with the human sciences, such as anthropology, the social history of art and the literature, can play as a double instrument of investigation and of restitution of these legacies. From a comparative and multidisciplinary approach, this research aims to raise the central question of colonial and post-colonial representations within artistic practice, expecially when artist operates in contexts still marked by social inequalities and the effects of colonial history.