Morphogenèse des poles d'habitat en Poitou Occidental (Xème-XIIIeme siècles) : centralité, organisation du territoire et peuplement

par Caroline Chauveau

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Stéphane Boissellier.

Thèses en préparation à Poitiers , dans le cadre de Lettres, pensées, arts et histoire "civilisation et littérature de l'antiquité à nos jours"Ed 525 depuis le 01-02-2006 .


  • Résumé

    Le poitou occidental, mieux connu sous la dénomination de bas-poitou, offre un paysage urbain peu prononcé pour la période médiévale. placé sous l'influence directe du siège comtal installé à poitiers, cet espace offre une quantité d'agglomérations dont les processus urbains ont cela de particulier qu'ils sont de petite envergure et dont les caractéristiques d'apparition et d'évolution restent à démontrer. l'occupation du sol à laquelle nous nous attachons se caractérise par une forme de concentration (politique, économique, religieuse, culturelle et monumentale) déterminant une centralité pour chaque agglomération. cette notion, déjà utilisée par les géographes puis reprise par les historiens, repose sur l'existence d'attributs engageant un processus de regroupement de la population et de concentration de l'habitat. ces phénomènes sont caractérisés par l'existence et la juxtaposition de plusieurs structures d'encadrement de la population qui ont laissé des traces dans l'organisation du tissu parcellaire. nous proposons donc une lecture à deux échelles géographiques : la première repose sur l'organisation du tissu urbain de chaque agglomération, préalablement dévinie par l'accumulation de critères de centralité. il s'agit de donner, lorsque cela est possible, une analyse de l'évolution parcellaire et une interprétation du regroupement de la population. la deuxième lecture géographique envisagée a pour objectif de mettre en valeur l'organisation du territoire de chaque agglomération, à la fois dans leur contexte géographique propre ( environnement direcct, à l'échelle de la seigneurie, par exemple, chef-lieu de châtellenie) et dans un contexte historique et territorial plus large (contexte des marches du nord, enjeux du littoral à l'ouest,...). notre méthodologie repose donc sur la recherche des critères de centralité à travers les sources écrites et les vestiges archéologiques, dans un souci de pluridisciplinarité et d'interaction. la cartographie est un outil essentiel pour l'élaboration de notre réflexion et de notre discours, sous diverses formes (inventaire, analyse/sig, synthèse).


  • Pas de résumé disponible.