Le devoir de mémoire : engagement et position éthique du documetariste face à certains cas de crimes contre l´humanité perpétrés en Amérique Latine entre 1970 et 2014

par Laura Egas Contreras

Projet de thèse en Arts : Cinéma

Sous la direction de Sébastien Denis.

Thèses en préparation à Amiens , dans le cadre de École doctorale en Sciences humaines et sociales (Amiens) , en partenariat avec CRAE Centre de recherche en Arts et Esthétique (laboratoire) depuis le 04-12-2014 .


  • Résumé

    Ce projet de recherche sera consacré à l'analyse d'œuvres documentaires de plusieurs cinéastes, abordant des crimes de lèse humanité ayant eu lieu à divers endroits de l'Amérique latine et à différentes époques et dans des contextes politiques, historiques et socio-économiques particuliers entraînant une typologie juridique précise pour chaque pays concerné. Nous essaierons de déceler les postures variées de ces auteurs ainsi que les dispositifs scénaristiques et formels, également hétéroclites, dont ils se servent pour mettre en situation leurs personnages, leur donnant la parole ou non. Nous approfondirons ainsi dans ces œuvres cinématographiques les rapports son-image ; les mécanismes spatio-temporels mis en place –imbriquant passé et présent en alternance ou faisant irruption l'un dans la trame de l'autre, par intermittence - ; les modalités de la parole liées directement à la mise en scène. Nous explorerons d'autres éléments également inclus dans ces considérations de mise en scène tels que les images d'archives –et la polémique autour de la pertinence de leur présence et leur utilisation ou la nécessité de leur absence- ; le type de montage appliqué et ses fonctions dialectique, sémiotique ou pédagogique ; l'échelle, le choix et la disposition de plans ; et les mouvements de caméra dont les réalisateurs disposent pour parvenir à leurs fins. Des problématiques concernant les lieux de mémoire, la définition de devoir de mémoire, la position éthique des réalisateur ainsi que leur oeuvre, leur trajectoire, leur engagement et leurs motivations seront relevées, abordées, décryptées et élucidées, s'agissant de l'épicentre de cette investigation.

  • Titre traduit

    Duty of remembrance : documentarian ethical position and commitment in view of some cases of crimes against humanity perpetrated in Latin America between 1970 and 2014


  • Résumé

    This research project will be devoted to the analysis of documentary works by several filmmakers, addressing crimes against humanity that have taken place in various places in Latin America and at different times and in political, historical and socio-economic contexts. individuals resulting in a precise legal typology for each country concerned. We will try to detect the various postures of these authors as well as the scriptwriting and formal devices, also heterogeneous, which they use to put their characters in a situation, giving them the floor or not. In these cinematographic works, we will thus deepen the sound-image relationships; the spatio-temporal mechanisms put in place - interweaving past and present alternately or breaking into each other's weft, intermittently -; the modalities of speech directly linked to the staging. We will explore other elements also included in these staging considerations such as archival images - and the controversy around the relevance of their presence and their use or the necessity of their absence -; the type of editing applied and its dialectical, semiotic or educational functions; the scale, choice and arrangement of plans; and the camera movements available to directors to achieve their ends. Issues concerning places of memory, the definition of the duty to remember, the ethical position of directors as well as their work, their trajectory, their commitment and their motivations will be identified, addressed, decrypted and elucidated, with regard to the epicenter of this investigation.