Le rôle des architectes dans l'organisation de la filière bois-construction en France

par Margotte Lamouroux

Projet de thèse en Sciences humaines et humanités nouvelles spécialité Architecture, Urbanisme et Environnement

Sous la direction de Véronique Biau.

Thèses en préparation à Paris, HESAM , dans le cadre de École doctorale Abbé Grégoire , en partenariat avec LET - Laboratoire Espaces Travail - UMR CNRS MC 7218 LAVUE (laboratoire) et de Conservatoire national des arts et métiers (France) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 04-01-2021 .


  • Résumé

    Le double contexte d'évolution très rapide des conditions de conception, de fabrication et d'organisation de la fabrication de la ville (Biau, Tapie, 2009) et de la nécessité de construire dans une perspective de transition écologique semble particulièrement favorable au développement de la filière bois-construction. Filière industrielle organisée autour d'une ressource naturelle, renouvelable et a priori neutre en carbone (Berthier, 2017), cette dernière a fait l'objet au cours de ces dernières années d'une phase d'accélération notable. Inscrites dans des objectifs de développement durable, diverses politiques incitatives accompagnées d'un fort effet de lobbying déclinent ainsi, à l'échelle européenne, nationale et locale, de nombreux plans d'actions afin d'encourager l'emploi du matériau biosourcé dans les bâtiments. Mais bien que ce dernier fédère autour d'enjeux environnementaux et sociétaux forts, il se présente également comme un vecteur de dissonances entre les différents acteurs du monde de la construction. Les tensions autour de la préservation et de la traçabilité de la ressource, la rigueur nécessaire à la mise en œuvre d'un matériau de construction naturel et les attentes générées vis-à-vis de son impact carbone viennent complexifier les processus des projets architecturaux et urbains. Cette thèse vise d'une part à produire de l'innovation organisationnelle à travers une démarche de recherche-action, et d'autre part à développer une connaissance sur le rôle des architectes et des concepteurs dans la structuration de filière de matériaux de construction comme objet de recherche émergent en aménagement. Sa visée opérationnelle s'inscrit dans les axes prioritaires du plan Recherche et innovation filière forêt-bois 2025 et propose d'interroger le domaine de la construction bois à travers une approche socio-culturelle en complément des approches techniques existantes. Organisée autour du concept de filière et de la notion de système, la recherche-action sera réalisée en partenariat Cifre avec une agence d'architecture, spécialisée notamment dans la maîtrise d'œuvre d'exécution de bâtiments à structure bois. Nous questionnerons son positionnement dans la recherche d'un équilibre entre d'une part, les enjeux industriels et économiques, et d'autre part, les enjeux environnementaux et sociétaux portés par l'organisation de la filière bois-construction. Nous nous demanderons également quelles coopérations et limites rencontre la maîtrise d'œuvre dans son dialogue avec l'ensemble des acteurs composant l'écosystème de la filière, de la forêt jusqu'à la fin de vie des bâtiments, en passant par leur construction, leur entretien et leur usage ? Ce doctorat fera tout d'abord état de l'écosystème des « acteurs-ressources » de la filière bois-construction (architectes, ingénieurs, maîtres d'ouvrage publics et privés, bureaux de contrôle, institutionnels, entreprises, fabricants, scieurs…), à la fois dans le recueil et l'analyse de données ainsi que dans la restitution des travaux menés. Il analysera ensuite des situations de projets tissées par des opérations de construction bois, qui développent des modes constructifs, des formes architecturales ainsi que des processus organisationnels spécifiques, propres aux transformations des pratiques professionnelles. Enfin, son approche issue des sciences humaines et sociales empruntera les outils d'enquête de la sociologie des organisations (entretiens, cartographie des acteurs, étude de corpus) afin d'analyser le positionnement des architectes dans l'évolution du secteur de la construction et de son économie.

  • Titre traduit

    The role of architects in the organisation of the forest-wood supply chain (timber industry) in France


  • Résumé

    The dual context of very rapid changes in the conditions for the design, manufacture and organization of the manufacture of the city (Biau, Tapie, 2009) and the need to build in a perspective of ecological transition seems particularly favorable to the development of the timber-construction sector. An industrial sector organized around a natural, renewable and a priori carbon-neutral resource (Berthier, 2017), the latter has been the subject of a notable acceleration phase in recent years. As part of sustainable development objectives, various incentive policies accompanied by a strong lobbying effect thus decline, at European, national and local level, numerous action plans to encourage the use of bio-based material in buildings. buildings. But although the latter unites around strong environmental and societal issues, it also presents itself as a vector of dissonance between the various players in the construction world. The tensions around the preservation and traceability of the resource, the rigor necessary for the implementation of a natural building material and the expectations generated with regard to its carbon impact come to complicate the processes of architectural projects and urban. This thesis aims on the one hand to produce organizational innovation through an action-research approach, and on the other hand to develop knowledge on the role of architects and designers in the structuring of the construction materials sector such as emerging research object in planning. Its operational aim is in line with the priority axes of the Research and Innovation plan for the forest-wood sector 2025 and proposes to question the field of wood construction through a socio-cultural approach in addition to existing technical approaches. Organized around the concept of sector and the concept of system, the action research will be carried out in partnership with Cifre with an architectural firm, specializing in particular in the project management of buildings with a wooden structure. We will question its positioning in the search for a balance between, on the one hand, industrial and economic issues, and on the other hand, the environmental and societal issues raised by the organization of the timber-construction industry. We will also ask ourselves what types of cooperation and limits the project management encounters in its dialogue with all the actors making up the ecosystem of the sector, from the forest to the end of life of the buildings, including their construction, their maintenance and use? This doctorate will first of all report on the ecosystem of “resource actors” in the timber-construction sector (architects, engineers, public and private contractors, control offices, institutions, companies, manufacturers, sawyers, etc.) , both in the collection and analysis of data as well as in the restitution of the work carried out. He will then analyze project situations woven by wood construction operations, which develop construction methods, architectural forms as well as specific organizational processes, specific to transformations in professional practices. Finally, his approach from the human and social sciences will borrow the survey tools of the sociology of organizations (interviews, mapping of actors, corpus study) in order to analyze the positioning of architects in the evolution of the construction sector and of its economy.