imageries et gestualités des mouvements sociaux ; quelles formes et quelles limites ?

par Antoine Hoffmann

Projet de thèse en Arts : Arts plastiques

Sous la direction de Eric Valette.

Thèses en préparation à Amiens , dans le cadre de École doctorale en Sciences humaines et sociales , en partenariat avec CRAE Centre de recherche en Arts et Esthétique (laboratoire) depuis le 05-09-2018 .


  • Résumé

    A partir d'une pratique plastique activiste, il s'agira de mettre en œuvre une recherche en art par l'art et par l'immersion en milieu militant sur les pratiques insurrectionnelles, les guérillas en milieu urbain et rural ainsi que l'Artivisme - en tant qu'art politique à visée de dénonciation ou de création d'utopie. Dans un premier temps, il s'agira d'observer et de recenser, à l'échelle nationale –voir internationale-, les différentes formes de luttes sociales (libertaires, politiques et syndicales). Ce travail de recensement et de mise en relation me permettra d'interroger les acteurs et surtout les pratiques traditionnelles de contestation « sur le terrain », d'observer l'impact des actions et des mobilisations sur l'opinion publique, au travers des médias, sur les rapports de force en jeu et leurs esthétiques. J'étudierai la proximité méthodologique et conceptuelle de certaines pratiques activistes et artistiques par un registre formel identifié : le geste. Il ne s'agit pas de le considérer comme un mouvement arrêté, prenant corps dans un temps et un espace déterminé , mais comme une multitude de formes et d'actes – réfléchis ou spontanés - visant à la transformation ou à la modification du réel. De cette étude sensible et visuelle, il s'agira de dégager les problématiques liées aux questions insurrectionnelles, en prenant en compte l'échelle locale des combats - et leurs iconographies - dans une démarche d'analyse globale où pourront être traités, théoriquement et plastiquement, des enjeux esthétiques et politiques, au plus près des contextes et de l'hyper-actualité. Un deuxième temps sera, lui, accordé à des actions plus radicales dans les domaines artistiques et sociaux. Le travail et l'implication sur le terrain me permettront ainsi de renforcer mon expérience et ma connaissance des mouvements sociaux, pour proposer des créations plastiques post-situationnistes en lien avec des contextes précis. Un dernier temps d'étude sera consacré à des entretiens avec des figures historiques de l'Ultragauche afin de réfléchir au geste comme un potentiel objet du basculement de catégorie de droit, comme une posture physique et politique de l'extrême. Ces recherches et expérimentations viseront à la réalisation d'une édition et d'un documentaire artistique sur les pratiques gestuelles insurrectionnelles et activistes et ses limites, sur les corps politiques en mouvement, sur le rôle de l'art dans les luttes sociales.

  • Titre traduit

    Iconology and postures of social action ; what kind of shapes and limits ?


  • Résumé

    From an activist plastic practice, it will be a question of implementing a research in art through art and by immersion in an activist environment on insurrectionary practices, guerrillas in urban and rural areas as well as Artivism . Initially, it will be a question of observing and identifying, at the national level - see international - the different forms of social struggles (libertarian, political and trade union). This work of identifying and connecting will allow me to question the actors and especially the traditional practices of protest "on the ground", to observe the impact of actions and mobilizations on public opinion, through the media. , on the balance of power at play in the artistic field. I will study the formal, methodological or conceptual proximity of certain activist and artistic practices through an identified formal register: the gesture. From this study, it will be a question of identifying the problems linked to insurrectional questions, taking into account the local scale of the fights - and their iconographies in a global analysis approach where aesthetic and political issues can be treated theoretically and plastically. , closer to contexts and hyper-actuality. A second time will be granted with more radical actions in the artistic and social fields. Work and involvement in the field will thus allow me to strengthen my experience and my knowledge of social movements, to offer post-situationist plastic creations in connection with specific social and artistic contexts. This research and experiment will aim to produce an edition and an artistic documentary on insurrectional and activist practices.