« A la marge de la marge » : la réception de contenus militants féministes antiracistes en ligne par les jeunes des classes populaires

par Ariane Bénoliel

Projet de thèse en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Rémy Rieffel.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur la réception de contenus militants féministes antiracistes en ligne auprès d'un public de non-militants, en l'occurrence les jeunes des classes populaires. Les militantes féministes antiracistes françaises, disposant elles-mêmes d'un capital culturel élevé, connaissent en effet des difficultés pour atteindre des publics au capital culturel faible. Nous voulons donc comprendre l'expérience de réception de ces premiers publics ciblés en leur donnant la parole. Cette enquête de réception auprès de jeunes des classes populaires entend ainsi répondre à la question suivante : avec quelle efficacité les contenus féministes antiracistes parviennent-ils à transmettre des idées militantes à des non-militants ' Il s'agit, de cette façon, d'aborder les « appropriations ordinaires du féminisme » (Jacquemart et Albenga, 2015) et de l'antiracisme. Cette enquête se fonde ainsi sur les méthodes propres à l'enquête sociologique. Elle s'ancre en particulier dans la sociologie de la réception, en s'appuyant notamment sur les cultural studies et les méthodologies issues des études de réception initiées par les travaux de Richard Hoggart (1970 [1957]), Stuart Hall (1973) et David Morley (1980). Elle s'appuie, de plus, sur les méthodologies relevant de l'analyse sémio-pragmatique (Odin, 2011 ; Péquignot, 2017). Nous nous fondons, de plus, sur la méthodologie de sémiotique sociale proposée par Alexandra Saemmer (2017).


  • Pas de résumé disponible.