Modélisation des risques climatiques en finance et en assurance

par Fanny Cartellier

Projet de thèse en Mathématiques appliquées

Sous la direction de Christian-Yann Robert et de Peter Tankov.

Thèses en préparation à l'Institut polytechnique de Paris , dans le cadre de École doctorale de mathématiques Hadamard , en partenariat avec CREST - Centre de recherche en économie et statistique (laboratoire) et de Laboratoire de Finance Assurance (equipe de recherche) depuis le 01-01-2021 .


  • Résumé

    Les risques accrus que le changement climatique fait peser sur notre environnement vont de plus en plus perturber le système financier, et particulièrement les banques et assurances. Les conséquences du changement climatique sur la stabilité du système financier sont très incertaines, du fait notamment de l'incertitude quant au comportement des acteurs politiques et économiques, et peuvent potentiellement être dramatiques si la trajectoire actuelle d'émission de gaz à effet de serre est maintenue jusqu'à la fin du siècle. C'est pourquoi l'objectif de cette étude est de modéliser des scénarios de stress qui permettent de mieux comprendre les conséquences du changement climatique sur le secteur financier et quantifier les risques associés en termes monétaires. Modéliser les risques climatiques en banque et en assurance requiert en analyse préliminaire de faire une cartographie approfondie de l'ensemble de ces risques et incertitudes. Cette analyse permettra d'identifier les risques et incertitudes qui sont modélisables à l'aide de modèles probabilistes, et d'autres qui ne le sont pas, et doivent être traités par d'autres outils. Ensuite, nous réfléchirons au réalisme des modèles intégrés économie-climat quant au secteur financier dans le but de décrire dans notre stress test la dynamique jointe du secteur financier et du système climatique, avec des retroactions dans les deux sens. Pour finir, nous proposerons une modélisation plus réaliste du comportement et de l'interaction des acteurs financiers grâce à la théorie des jeux, de manière à favoriser la construction de scénarios de stress climat/finance dans lesquels on contrôle le comportement des acteurs.

  • Titre traduit

    Modelling climate risks in finance and insurance


  • Résumé

    The stronger risks of climate change on our environment will increasingly disrupt the financial system, particularly banks and insurance companies networks. The consequences of climate change on the stability of the financial system are highly uncertain, not least because of uncertainty about the behaviour of political and economic actors, and can potentially be dramatic if the current greenhouse gas emission trajectory is maintained until the end of the century. This is why the objective of this study is to model stress scenarios that allow a better understanding of the consequences of climate change on the financial sector and to quantify the associated risks in monetary terms. Modelling climate risks in banking and insurance requires, as a preliminary analysis, an in-depth mapping of all these risks and uncertainties. This analysis will identify risks and uncertainties that can be modelled using probabilistic models, and others that cannot be modelled and need to be addressed by other tools. Next, we will think about the realism of integrated economy-climate models with respect to the financial sector in order to describe in our stress test the joint dynamics of the financial sector and the climate system, with feedbacks in both directions. Finally, we will propose a more realistic modelling of the behaviour and interaction of financial actors using game theory, in order to promote the construction of climate/finance stress scenarios in which the behaviour of actors is controlled.