Les données ne sont pas données : : analyser les pratiques et conséquences de l’usage des données quantitatives sur les politiques de prévention des conflits par l’Union européenne

par Louise Beaumais

Projet de thèse en Science politique, spécialité Relations internationales

Sous la direction de Thomas Lindemann et de Frédéric Ramel.

Thèses en préparation à Paris, Institut d'études politiques , dans le cadre de Institut d'études politiques (Paris). École doctorale depuis le 01-10-2020 .


  • Pas de résumé en français disponible.


  • Pas de résumé disponible.