L'ange gardien au Portugal. De la dévotion privée au culte d'Etat, du Royaume à l'Empire (1494-1580).

par Alexandra Maouch

Projet de thèse en Histoire et civilisations

Sous la direction de Pierre Antoine Fabre.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 06-10-2020 .


  • Résumé

    Le culte de l’ange gardien du Royaume de Portugal (Anjo custódio) est rendu officiel par le roi Manuel 1er en 1504, sur l’ensemble des territoires portugais. Symbole politique et expression de l’émergence d’une identité nationale, l’ange du Royaume est un outil central de l’affirmation du pouvoir royal au sein de l’Empire en expansion. Mais les anges faisaient également l’objet de dévotions individuelles : ils protégeaient les voyageurs portugais et portaient le message évangélisateur au Brésil. L’exportation des êtres angéliques collectifs et individuels, leur réception et leur accommodation au sein des colonies portugaises, permettront de saisir l’étendue des influences politique, culturelle et religieuse de l’Etat portugais outre-mer. Enfin, cette pluralité des figures angéliques sera analysée à travers l’art : théâtre, peinture, sculpture, chant, soit des moyens de transmission multiples qui ont aidé à faire de l’ange une figure universelle.


  • Pas de résumé disponible.