Genre et Identité en question dans la Philosophie Postmoderne

par Jonatan Boro

Projet de thèse en Philosophie, epistemologie

Sous la direction de Jerome Lebre et de Jacques Nanema.

Thèses en préparation à Toulouse 2 en cotutelle avec l'UNIVERSITE DE OUAGADOUGOU , dans le cadre de Arts, Lettres, Langues, Philosophie et Communication (ALLPH@) , en partenariat avec ERRAPHIS - Equipe de Recherche sur les Rationalités Philosophiques et les Savoirs (EA 3051) (equipe de recherche) depuis le 01-09-2020 .


  • Résumé

    La société contemporaine fait face à des mutations de tous ordres. Nos sociétés sont en plein crise dans leur configuration culturelle, religieuse et politique, des fractures se manifestent au sein de nos sociétés en pleine mutation et mettent en cause et en question les valeurs et identités individuelles et collectives. Au titre de ces valeurs mises à rude épreuve, il y a les valeurs fondatrices du genre et de l’identité. Alors : La révision du rapport contemporain au sexe et au genre correspond-elle à affirmation de l’effacement de la distinction homme/femme ? Une telle affirmation s’accompagne-t-elle d’une manière concrète de l’effacement de traitements lié au sexe ? Les stéréotypes construits autour des identités des minorités (homosexuels, transsexuels, transgenres…) sont-ils toujours favorables ou recevables dans le monde de l’emploi dans une dynamique de l’égalité ? Pourtant la tolérance et l’acception des nouveaux visages du genre et de l’identité n’accompagnent pas pourtant ces mutations. Face à cet état de fait, la philosophie comprise comme « anthropologie pragmatique » trouve une nouvelle légitimité à interroger le sens de notre être-au-monde et celui de nos appartenances diverses. D’où le choix de notre sujet de réflexion ainsi formulé : « Genre et Identité en questions dans la philosophie Postmoderne ». Le problème consiste donc à trouver les fondements qui peuvent justifier et rendre acceptable de telles mutations. La question centrale de notre recherche est alors la suivante : en quoi la philosophie postmoderne offre-t-elle une possibilité d’analyse des questions sur le genre et l’identité telles que présentes dans notre culture contemporaine ? Notre hypothèse consiste à dire que ce sont les idéologies traditionnelles et modernes de par leur essence qui rendent difficiles l’acceptation et intolérable ces changements. Par conséquent, la philosophie postmoderne en tant que dépassement des identités fixes, inflexibles, semblerait à notre avis mieux indiquée pour rendre tolérable et acceptable de ces mutations. Au bout de notre réflexion, qui se veut déductive, nous espérons parvenir à montrer que : le genre et l’identité tels que traditionnellement présents dans nos consciences sont mal fondés ; qu’il existe, dans la philosophie Postmoderne de nouvelles façons de concevoir les valeurs à mêmes de rendre acceptable et tolérable la révision de nos conceptions du genre et de l’identité et qu’il y a nécessité de prendre en compte les nouvelles identités pour créer une société dans laquelle la liberté et l’égalité sont réellement valables pour tous.

  • Titre traduit

    « Gender and Identity questioned in PostmodernPhilosophy .»


  • Résumé

    The contemporary society is facing changes of all kinds. Our societies are deeply in the midst of a crisis in their cultural, religious, and political configuration; fractures are manifesting within our rapidly changing societies, challenging and questioning individual and collective values and identities. Under these strained values are the founding values of gender and identity. Then: Does the revision of the contemporary relationship to sex and gender correspond to the affirmation of the erasure of the male/female distinction? Is such an assertion accompanied concretely by the erasure of treatment linked to sex? Are the stereotypes built around the identities of minorities (LGBTQ people.) still favourable or admissible in the employment industry in a dynamic of equality? Nevertheless, tolerance and acceptance of the new faces of gender and identity do not accompany these changes. Considering this fact, philosophy perceived as "pragmatic anthropology" finds new legitimacy in questioning the meaning of our being-in-the-world and that of our diverse affiliations. Hence, the choice of the topic: « Gender and Identity questioned in PostmodernPhilosophy .» The problem, therefore, consists in finding the foundations which can justify and make such changes acceptable. The central question of our research is then the following: in what way does postmodern philosophy offer a possibility of analysis of questions on gender and identity as present in our contemporary culture? We hypothesise that it is the traditional and modern ideologies in their essence that make these changes intolerable and difficult to accept. Therefore, postmodern philosophy as going beyond fixed, inflexible identities, would seem, in our opinion, better indicated to make tolerable and acceptable these changes. To conclude our analysis which aims to be deductive, we hope to succeed in showing that: gender and identity as traditionally present in our consciousnesses are not valid; that there are, in Postmodern philosophy, new ways of conceiving values capable of making acceptable and tolerable the revision of our conceptions of gender and identity, and that there is a need to take into account the new identities to create a society in which freedom and equality are genuinely valid for all.