Etude de l'impact d'un programme de Récupération Amélioré en Transplantation Hépatique

par Raffaele Brustia

Projet de thèse en Biologie-Santé-Physiopathologie Humaine-250024

Sous la direction de Jean-Marc Regimbeau et de Olivier Scatton.

Thèses en préparation à Amiens , dans le cadre de Sciences, Technologie, Santé , en partenariat avec SSPC - Simplification des soins chez les patients complexes (laboratoire) depuis le 23-11-2018 .


  • Résumé

    Etude de l'impact d'un programme de Récupération Rapide en Transplantation Hépatique La transplantation hépatique (TH) est le traitement de l'insuffisance hépatique terminale et de certaines tumeurs. Plusieurs acteurs de soins (chirurgie, anesthésie-réanimation, hépatologie) participent à un parcours de soins complexe. Les malades reçoivent une immunosuppression qui expose à des complications potentiellement sévères et qui nécessite une éducation thérapeutique. La Récupération Après Chirurgie (RAC) est basée sur une approche multimodale validée dans la littérature pour certaines chirurgies (mais pas en TH), comprenant 23 items combinant des modifications de soins périopératoires, dont le but est de réduire le stress chirurgical, le taux de complications postopératoires, et la durée d'hospitalisation. Le but de ce travail de doctorat et son originalité reposent sur la création d'un programme RAC dédié à la TH. En effet, il est difficile de simplement extrapoler les résultats de la RAC en chirurgie hépatique et de les appliquer à la TH, en raison de la présence d'un greffon, le démarrage d'une immunosuppression et l'inhérente complexité du parcours de soins. Sur le plan médico économique, la démonstration d'un impact significatif de la RAC en TH sur le taux de complications et la durée de séjour ou récupération fonctionnelle seraient une avancée notable dans l'optimisation du parcours de soin, jugé pour le moment complexe, de patients immunosupprimés. L'optimisation de ce parcours pourrait permettre une réduction significative des coûts de santé. Le travail sera divisé en plusieurs étapes : 1) Développement d'une étude pilote prospective (phase 1-2) – réalisée à la Pitié Salpêtrière - proposant un programme RAC basé sur 20 items, dérivé des recommandations RAC de chirurgie hépatique et adapté à la présence d'un greffon. 2) Réaliser une révision méthodologique de la littérature sur les critères de jugement (outcomes) mesurés dans les essais randomisés en transplantation hépatique, ce qui permettrait de élaborer des « core set of outcomes » dont l'évaluation serait à proposer systématiquement lors d'un essai (en transplantation hépatique). Cette dernière initiative s'inscrit dans un plus ample projet de minimisation du gaspillage des ressources en recherche clinique (COMET initiative). 3) Réaliser une enquête de type « e-Delphi » sur la liste des critères consensuels pour considérer que un malade après TH a atteint une récupération fonctionnelle. Cette enquête auprès d'experts dans le domaine de la TH pourrait être validée prospectivement. Les perspectives de ce travail sont de réaliser des recommandations Internationales pour la RAC en transplantation hépatique.

  • Titre traduit

    Role of an enhanced recovery program in liver transplantation


  • Résumé

    The Enhanced Recovery After Surgery (ERAS) programme is an evidence based, multimodal approach that aims to optimize perioperative management, in order to attenuate the response to surgical stress and improve recovery. These programmes are increasingly implemented in all fields of surgery, resulting in lower hospital stay, post-operative complications rate and hospitalization costs. Liver Transplantation (LT) is one of the more complex, expensive and resource-intensive therapeutic intervention that modern medicine has to offer to treat end stage liver disease (ESLD) and primary liver cancer: besides postoperative complications, ESLD comorbidities and post-operative immunosuppression are responsible for 6–10% death rate within the first month and 2–40% all-confounded morbidity. The purpose of this PhD project relies on the formulation of recommendations for Enhanced Recovery in Liver Transplantation. The work will be structured as follows: 1) Literature review on ERAS and liver surgery (which is the surgical domain nearest to liver transplantation) 2) Development of a prospective pilot study (IDEAL phase 1) to test the feasibility of an ERAS program in LT, derived from the official ERAS recommendations for liver surgery and adapted to the presence of a graft. 3) Methodological review of the literature on the outcome criteria measured in randomized transplant trials in LT. The aim would be to develop "core set of outcomes" to be systematically measured in LT trials: this initiative would be part of a larger project to minimize the waste of resources in clinical research (COMET initiative). 4) Realize an "e-Delphi" survey among French experts to define a consensual checklist criteria (10 points) to allow safe discharge after liver transplantation. 5) All the previous works will be the base to build the official recommendations for Enhanced Recovery programs in Liver Transplantation.