Bases génétiques de la formation des galles chez les guêpes à galles (Hymenoptera : Cynipidae)

par Ksenia Mozhaitseva

Projet de thèse en Écologie

Sous la direction de Antoine Branca.

Thèses en préparation à université Paris-Saclay , dans le cadre de École doctorale Sciences du Végétal : du gène à l'écosystème , en partenariat avec Écologie, Systématique et Évolution (laboratoire) et de Faculté des sciences d'Orsay (référent) depuis le 01-12-2020 .


  • Résumé

    Les guêpes à galles sont capables d'induire des structures appelées galles qui fournissent un abri contre les antagonistes et diverses conditions climatiques, ainsi que de la nourriture pour leur progéniture, augmentant ainsi leur survie. Elles le font en manipulant les gène de leur plante hôte. Cependant, la base génétique de la capacité à former des galles sur différentes espèces de plantes et divers organes reste largement méconnue et peu étudiée, en dépit de l'existence d'espèces économiquement importantes. Ce projet vise à déterminer quels gènes sont utilisés par les guêpes à galles pour manipuler le développement de la plante afin d'induire la formation de galles et leur donner une forme spécifique. Premièrement, des données génomiques permettront d'identifier des gènes putatifs impliqué dans la formation de galle à l'aide de méthodes de génomique comparative et de génomique des populations. Deuxièmement, des données sur l'expression des gènes permettront de mieux préciser les fonctions des gènes putatifs nouvellement identifiés et de trouver les cibles potentielles chez la plante hôte.

  • Titre traduit

    Genetic basis of gall formation by gall wasps (Hymenoptera : Cynipidae)


  • Résumé

    Gall wasps are capable of inducing structures called galls providing shelter against antagonists and varying climatic conditions, as well as food for their progeny, thereby increasing their survival. They do it by manipulating their host plant gene. However, the genetic basis of the ability to form galls, on different plant species and organs, remains largely unknown and poorly studied despite the existence of economically important galling species. This project aims to determine which genes are used by the gall wasps to manipulate the development of the plant to induce the formation of galls and to give them a particular shape. First, genomic data will allow to identify putative galling genes using comparative and population genomics methods. Second, gene expression data will permit to better precise the functions of newly identified putative galling genes and identify potential targets in host plant.