Espace, temps et structure dans les Métamorphoses d’Ovide

par Sarah Bach

Projet de thèse en Études latines et néo-latines

Sous la direction de .Sylvie Franchet d'Esperey.

Thèses en préparation à Paris 4 , dans le cadre de Mondes antiques et médiévaux depuis le 19-07-2011 .


  • Résumé

    La question de l'espace est centrale dans les métamorphoses d'ovide. nous pensons que la structure temporelle de l'œuvre découle de la géographie des divers mythes ainsi que des déplacements et voyages au sein de ces mythes. l'espace géographique du récit - sa concentration ou son éclatement - est ce qui permet à l'auteur de régir sa temporalité. ce mode de composition a d'importantes conséquences sur l'organisation narrative de l'œuvre et devient un modèle structurel délétère qui grève de l'intérieur l'avancée historique linéaire mise en place par le poète entre le début et la fin de l'œuvre. l'étude des différents lieux du récit, ainsi qu'une analyse des voyages effectués par les différents personnages, permettront de clarifier cette structure. nous nous intéresserons également à la construction d'ensemble spatiaux plus vastes au sein des métamorphoses : l'organisation spatiale de l'œuvre nous apparaît en effet tantôt centrée autour de répétitions et d'échos, tantôt modelée de manière géométrique. nous pensons que l'espace des métamorphoses est 'dual', correspondant à la fois à une avancée linéaire de l'orient vers l'occident et à la déconstruction par l'intérieur de cette linéarité. cette déconstruction, loin d'être désordonnée, est agencée autour de deux figures principales, celle de la ligne du voyage d'est en ouest et celle du cercle des voyages dans le monde grec. il nous faudra donc étudier la tension induite par les forces opposées à l'œuvre dans le récit, visant à la fois l'éclatement de l'espace grec, l'expansion du récit dans un nouvel espace romain et la remise en cause de cette dynamique linéaire par la difficulté à s'émanciper de la figure circulaire.


  • Pas de résumé disponible.