Continuité du self et mémoire: voyage mental dans le temps subjectif au sein du vieillissement pathologique

par Marta De haro rodriguez

Projet de thèse en Psychologie spécialité neuropsychologie

Sous la direction de Véronique Quaglino et de Yannick Gounden.

Thèses en préparation à Amiens , dans le cadre de École doctorale en Sciences humaines et sociales , en partenariat avec Centre de recherche en psychologie : cognition, psychisme et organisations (Amiens ; 2012-....) (laboratoire) depuis le 01-11-2019 .


  • Résumé

    Depuis de nombreuses années, la mémoire est un objet d'étude central de l'être humain. Elle s'avère une capacité essentielle au quotidien pour la construction de l'identité , pour l'adaptation au monde et pour la préservation de l'autonomie. Dans ce sens, se souvenir des expériences passées ainsi que imaginer l'avenir jouerait un rôle important dans la formation de l'identité personnelle. Le sens du self et de l'identité seraient donc intimement lié aux souvenirs autobiographiques. Ainsi, la mémoire autobiographique ferait référence à la mémoire des connaissances et des événements liés à soi. Elle contribuerait à la formation et maintien du sentiment de continuité et de cohérence. De même, elle permettrait de voyager mentalement dans le temps, c'est à dire, de se rappeler des évènements personnels du passé ainsi que de prévoir ou imaginer des évènements personnels dans le futur. Par ailleurs, des actuelles recherches soulignent la forte valeur adaptative de la capacité à envisager/prévoir des événements futurs possibles qui serait essentielle pour maintenir un sentiment d'identité et de cohérence au cours du temps. Cet intérêt scientifique rejoint également un intérêt clinique lié à la prise en charge et à l'accompagnement de personnes présentant des troubles neurocognitifs, en particulier dans la maladie d'Alzheimer. La mesure dans laquelle l'identité personnelle ou le self restent préservées chez les personnes âgées atteintes de troubles neurocognitifs relève un débat que attire l'intérêt des nombreuses recherches. Plus spécifiquement, dans les maladies neurodégénératives comme la maladie d'Alzheimer, les déficits en mémoire autobiographique, pourraient entraîner des perturbations du self. Cette thèse a donc pour objectif : 1) mieux connaître l'impact de la détérioration de la mémoire autobiographique sur la capacité de voyager mentalement dans le temps subjectif ; 2) Examiner les liens entre le sentiment de continuité temporelle et le sentiment de cohérence au moment présent chez des personnes âgées présentant des troubles neurocognitifs

  • Titre traduit

    Self-continuity and memory: subjective time travel in pathological aging


  • Résumé

    Memory has been a central topic in the study of human beings for many years. It is an essential ability to meet everyday life challenges across the lifespan, notably for the construction of a sense of identity, for adaptation and developing autonomy and independence in old age. Remembering past experiences and projet oneself into the future have an important role in personal identity construction. Individuals' sense of self and identity are intimately connected to their autobiographical memories. Autobiographical memory refers to memory for personal experiences and facts about the self. This ability allows individuals to construct our sense of self and our feeling of coherence and continuity. Autobiographical memory allows humans to travel mentally through subjective time, into either the past or the future. The act of projecting oneself into meaningful future events has a high adaptative value essentially for may significantly contribute to a person's sense of self and identity. Such a scientific concern is also reflecting the clinical interest in the treatment and guidance of individuals suffering from neurocognitive disorders, especially in Alzheimer's disease. The extent to which personal identity or self remains preserved in elderly with neurocognitive disorders is little know and of great interest in neuropsychology. The aim of this thesis is therefore ; 1) to better understand the impact of autobiographical memory deterioration on the ability to mental time travel ; 2) to explore the links between the feeling of self-continuity and coherence in elderly with neurocognitive disorders.