Politique linguistique et traduction au sein de l'union européenne

par Ariadna Barroso calderon

Projet de thèse en Sciences du langage

Sous la direction de José carlos Herreras.

Thèses en préparation à Paris 7 depuis le 12-11-2010 .


  • Résumé

    Cette thèse a pour but de délimiter la politique linguistique menée par l'union européenne en matière de traduction depuis ses origines, c'est-à-dire depuis 1952 lors de la création de la ceca, premier noyau dans la construction européen. le projet européen est très original car, d'une part, il s'agit de la première organisation supranationale au monde. d'autre part, le choix de son régime linguistique, qui prend en compte la diversité linguistique de l'europe, fait de l'ue l'organisation internationale qui compte le plus grand nombre de langues officielles et de travail. pour réaliser notre recherche, nous allons constituer un corpus avec les directives et les réglementations relatives au multilinguisme et à la traduction, afin d'étudier les actions institutionnelles entreprises. un autre corpus concernant la production des textes traduits et des textes non traduits dans les différentes combinaisons qui vont s'ajouter au fur et à mesure de nouvelles adhésions, nous permettra d'analyser les flux de traduction. ces analyses seront complétées par une étude qualitative visant les traductions produites, l'évolution des méthodes et des outils de travail, ainsi que les contraintes matérielles et budgétaires auxquelles les services de traduction sont confrontés. il sera également très important, pour compléter ces analyses, de connaître l'avis des acteurs des institutions européennes (traducteurs, responsables des services de traduction…). un questionnaire sera élaboré à cette fin. c'est ainsi que nous pourrons déterminer quels sont les enjeux de nos jours en matière de traduction pour l'ue et donner des pistes pour l'avenir de la traduction au sein des institutions de l'ue.


  • Pas de résumé disponible.