Classes populaires et politique (titre provisoire).

par Yassin Boughaba

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Jean-Noël Retière et de Olivier Fillieule.

Thèses en préparation à Nantes en cotutelle avec Suisse , dans le cadre de Ecole doctorale Droit, Economie-Gestion, Sociétés, Territoires (Nantes) depuis le 01-11-2010 .


  • Résumé

    La montée de l'abstention en suisse et dans d'autres pays européens, les constats de dépolitisation ou encore le vote populaire pour l'extrême droite questionnent le politiste sur le rapport que les individus entretiennent avec la politique. si ces interrogations de sociologie électorale sont anciennes, l'ampleur du phénomène abstentionniste ou la montée de l'udc en suisse les rendent très prégnantes actuellement. parallèlement à l'intérêt politico-médiatique de ce thème de recherche, ce projet de thèse vise à proposer une autre perspective scientifique que les analyses politologiques des attitudes et comportements politiques – très présentes dans la science politique helvétique – ainsi que de dépasser les points aveugles des approches issues de la sociologie critique. en effet, au-delà des explications uniquement politiques qui mettent l'accent sur le désenchantement politique des individus ou encore sur la 'crise de la représentation' qui caractériserait les démocraties occidentales, ce projet de thèse a comme intention de départ de prendre au sérieux l'existence de rapports à la politique différenciés selon les groupes sociaux ; les membres des classes populaires étant dans ce cadre plutôt démunis face à l'univers politique, du fait de leur éloignement de la culture dominante. néanmoins, pour dépasser les points aveugles des analyses du rapport populaire à la politique mettant l'accent sur les inégalités culturelles, il s'agira d'opérer un déplacement du regard afin de rendre compte du point de vue populaire sur l'univers politique : quel sens est accordé au vote ? comment la compétition politique est-elle envisagée ? comment l'abstention est-elle perçue ? pour ce faire, il s'agit de mobiliser un dispositif d'enquête permettant de comprendre les réactions aux injonctions à l'expression politique légitime auxquelles sont soumis les membres des classes populaires, réactions qui s'observent au moment des élections et des votations, mais également lors des discussions informelles autour de l'actualité. pour approcher ce thème, il s'agit de faire une ethnographie de plusieurs groupes – formellement institués ou issus de la sociabilité – constitués par des membres issus de milieux populaires dans une commune anciennement ouvrière.


  • Pas de résumé disponible.