Organiser la montée en fiabilité d'un collectif d'organisations. Acteurs, outils et modes de management. Le cas des collectivités territoriales face à la crise.

par Amandine Berger Sabbatel

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Benoit Journé.

Thèses en préparation à Nantes , dans le cadre de Ecole doctorale Droit, Economie-Gestion, Sociétés, Territoires (Nantes) depuis le 01-10-2010 .


  • Résumé

    Du fait de la complexité des technologies et des interactions dont nous dépendons, la société actuelle est de plus en plus vulnérable face aux risques majeurs. face à des événements comme le changement climatique ou l'émergence de nouvelles technologies, le risque devient plus diffus et de nouveaux risques apparaissent. il devient alors indispensable de les gérer afin de rendre la société plus résiliente. le processus de gestion des risques contient plusieurs phases, dont celle de la réponse à la crise, qui soulève de forts enjeux organisationnels. deux stratégies sont généralement adoptées : la planification et l'improvisation. traditionnellement, ces deux approches s'opposent. il existe cependant une catégorie d'organisations capables de réunir ces deux approches paradoxales : il s'agit des organisations à haute fiabilité, une catégorie restreinte d'organisations pour lesquelles les enjeux de fiabilité supplantent les enjeux de performance, à l'image des centrales nucléaires. mais qu'en est-il des organisations soumises à des logiques organisationnelles basées sur la performance économique, des enjeux politiques, juridiques ? peuvent-elles tout de même articuler ces deux logiques pour une gestion de crise optimale ? la thèse s'intéresse à la façon dont les collectivités territoriales mettent en œuvre les plans de gestion de crise. bien qu'acteurs incontournables en cas de crise majeure, l'organisation interne des collectivités territoriales ne tourne pas autour de la gestion du risque, en raison de leur très nombreuses missions, contrairement aux organisations à haute fiabilité. pourtant, dans l'action, le besoin d'aller au-delà des plans se fait ressentir. afin d'articuler improvisation et planification, la thèse étudie les logiques organisationnelles et les outils nécessaires à la mise en place de capacités d'improvisation et à leur nécessaire articulation avec les plans, qui restent indispensables.


  • Pas de résumé disponible.