Les relations entre sciences, technologies et territoires au cœur de la souveraineté nationale : une approche structurale sur longue période.

par Gabriel Vernhes

Projet de thèse en Economie, gestion, sciences sociales

Sous la direction de Didier Lebert et de Richard Le goff.

Thèses en préparation à l'Institut polytechnique de Paris , dans le cadre de École doctorale de l'Institut polytechnique de Paris , en partenariat avec UEA - Unité d'Économie Appliquée (laboratoire) depuis le 01-10-2020 .


  • Résumé

    La thèse propose d'évaluer la souveraineté nationale grâce à l'identification des dépendances scientifiques et technologiques situées en amont du système de production français inscrit dans la mondialisation. Dans le prolongement de collaborations entre l'UEA, la DGA et l'AID, une méthode structurale est envisagée pour une application à large échelle sur données de brevets, aux niveaux les plus fins des nomenclatures.

  • Titre traduit

    The relations between science, technology and territories in national sovereignty: a long-term structural approach.


  • Résumé

    The thesis proposes to evaluate national sovereignty through the identification of scientific and technological dependencies involved upstream of globalized French production system. In an extension of collaborations between the Applied Economics Unit, the DGA and the AID, a structural method is envisaged for a large-scale application on patent data, at the finest levels of nomenclatures.