Techniques de construction traditionnelles dans la region du jiangnan (chine).

par Adrien Bossard

Projet de thèse en Anthropologie

Sous la direction de Francoise Sabban et de Caroline Bodolec.

Thèses en préparation à Paris, EHESS depuis le 02-12-2010 .


  • Résumé

    L'architecture traditionnelle chinoise est caractérisée par sa structure interne en bois mugoujia jiegou. les menuisiers construisent un ‘squelette en bois' gujia, une charpente dont les éléments sont assemblés grâce à un système de tenons et de mortaises et qui s'étend du sol au sommet du toit. c'est cette structure qui soutient la toiture, car les murs n'ont pas de rôle porteur et servent seulement à la protection de l'intérieur de la maison contre les intempéries. nous aborderons le sujet des techniques de construction traditionnelles dans la région du jiangnan à travers deux problématiques : quelles techniques utilisent les artisans aujourd'hui pour construire l'architecture traditionnelle du jiangnan et comment sont-elles mises en œuvre ? et comment les techniques de construction traditionnelles ont-elles été transmises et reconstruites ? nous comptons étudier le travail des artisans sur un chantier de construction afin d'obtenir des données inédites qui nous permettront de mieux appréhender la réalité de cette profession. cette étude va se baser sur l'observation de l'utilisation des techniques sur le terrain et sur l'étude du traité d'architecture intitulé yingzao fayuan. toute activité traditionnelle pratiquée à l'heure actuelle est construite à partir de celle que l'on pratiquait autrefois. mais les personnes qui les utilisent aujourd'hui ont une manière de penser leur activité ancrée dans la réalité actuelle. nous tenterons donc d'analyser la transmission et l'évolution de la pratique des techniques de construction traditionnelles dans la région du jiangnan. nous chercherons ainsi à mieux comprendre comment cette activité a été ‘reconstruite'.


  • Pas de résumé disponible.