Le processus d'évolution professionnelle des enseignantes chercheuses dans les universités gabonaises.

par Renée Charlène Bignoumba Diyema

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Jean-Louis Derouet et de Jean-Émile Charlier.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de Ecole doctorale de l'Ecole des hautes études en sciences sociales ED 286 depuis le 29-11-2010 .


  • Résumé

    La problématique sur laquelle repose le présent travail s'articule autour de la carrière professionnelle des femmes enseignant à l'université au gabon. il s'agira de déterminer les différents facteurs qui freinent l'évolution des femmes en interrogeant les logiques qu'ils mobilisent. c'est-à-dire leurs variations en fonction des modes d'intégration, de promotion et par extension de l'organisation et le fonctionnement des universités gabonaises. l'étude ambitionne d'examiner les facteurs socio-politiques qui jouent un rôle non négligeable dans l'évolution des carrières professionnelles à travers la tutelle étatique à l'université et la nomination des enseignants à des hautes fonctions par conseil des ministres. cela limite par ailleurs leur marge d'autonomie. des facteurs internes à l'université interviennent également. ils ne sont pas toujours de nature à favoriser la progression académique des femmes. ce sont notamment, les logiques d'intégration et d'évolution au sein de l'université. nous mènerons cette étude en optant pour une démarche synchronique et diachronique.


  • Pas de résumé disponible.