Le rôle et les impacts des navettes automatisées sur la transition vers une mobilité urbaine durable et un nouveau paradigme de mobilité.

par Eliane Horschutz nemoto

Projet de thèse en Ingéniérie des systèmes complexes

Sous la direction de Guy Fournier et de Danielle Attias.

Thèses en préparation à université Paris-Saclay en cotutelle avec Hochschule Pforzheim , dans le cadre de École doctorale INTERFACES : approches interdisciplinaires, fondements, applications et innovation , en partenariat avec Laboratoire Génie Industriel (laboratoire) , Economie Durable (equipe de recherche) et de CentraleSupélec (référent) depuis le 01-04-2019 .


  • Résumé

    La mobilité est une question cruciale pour notre société et son développement futur. C'est aussi l'une des activités les plus impactantes en termes de qualité de vie, d'environnement et d'économie. À l'échelle mondiale, le secteur des transports représente 14 % du total des émissions anthropiques de GES (IPCC, 2014). En Europe, le transport représente 27% des émissions de gaz à effet de serre, représentant la principale cause de pollution atmosphérique dans les villes (Agence européenne pour l'environnement, 2019). Et le transport routier est responsable d'environ 72% des émissions du transport européen (ibid). En outre, la mobilité est liée à d'autres externalités comme le bruit, les embouteillages et les accidents (UE et CE Delft, 2019). Pour relever les défis dans le domaine de la mobilité, il est important de reconnaître les limites du paradigme de mobilité actuel et de planifier une transition vers un nouveau paradigme de mobilité afin de répondre aux besoins de mobilité actuels et futurs. Le nouveau paradigme de la mobilité doit prendre en compte l'efficacité énergétique, l'accessibilité, la sécurité, l'accessibilité financière, la flexibilité, l'intermodalité, la durabilité, les nouvelles politiques et les incitations (Attias, 2017 ; Litman, 2019). À cet égard, les technologies et les innovations en matière de mobilité, telles que - la mobilité partagée, les véhicules connectés, électriques et autonomes - sont objet d'étude afin de s'attaquer aux externalités de la mobilité et d'ouvrir la voie vers des villes plus durables. Parallèlement aux innovations en matière de mobilité, les villes fixent des objectifs et des stratégies en vue de la réalisation du plan de mobilité urbaine durable (SUMP) et des objectifs du Green Deal. Cette thèse vise donc à étudier le rôle et les impacts des véhicules électriques autonomes partagés (VEAP) et plus spécifiquement, le rôle et les impacts des minibus automatisés dans la mobilité urbaine, en ciblant la mobilité durable et les changements dans le paradigme de la mobilité. La méthodologie se base sur i) la conceptualisation des indicateurs pour mesurer les impacts des VEAP sur la mobilité urbaine, ii) l'évaluation de projets pilotes selon ces indicateurs, iii) l'analyse des parties prenantes et l'analyse des minibus automatisés à travers le prisme des transitions socio-techniques et des perspectives multi-niveaux.

  • Titre traduit

    The role and impacts of automated minibuses on the transition to sustainable urban mobility and a new mobility paradigm.


  • Résumé

    Mobility is a crucial issue in our society and future development. It is also one of the most impacting activities in terms of quality of life, environment and economy. Worldwide, the transport sector represents 14% of the total anthropogenic GHG emissions (IPCC, 2014). In Europe, transport represents 27% of greenhouse gas emissions, representing the main cause of air pollution in cities (European Environment Agency, 2019). And the road transport is responsible for about 72% of the European transport emissions (ibid). In addition, mobility is related to other externalities as noise, traffic jams and accidents (EU and CE Delft, 2019). To tackle the challenges in the field of mobility, it is important to acknowledge the limits of the current mobility paradigm and to plan a transition to a new mobility paradigm in order to meet the current and future mobility needs. The new mobility paradigm has to address energy efficiency, accessibility, safety, affordability, flexibility, intermodality, sustainability, new policies and incentives (Attias, 2017; Litman, 2019). In this regard, technologies and innovations in mobility, such as - sharing mobility, connected, electric and automated vehicles – are object of study in order to tackle the mobility externalities and to pave the way towards more sustainable cities. Along with mobility innovations, the cities are setting goals and strategies envisioning Sustainable Urban Mobility Plan (SUMP) and the Green Deal goals. Hence this thesis aims to investigate the role and impacts of Shared Automated Electric Vehicles (SAEV) and more specifically, the role and impacts of automated minibuses within urban mobility, targeting sustainable mobility and changes in the mobility paradigm. The methodology builds upon the i)conceptualisation of a set of indicators to measure the impacts of SAEV on urban mobility, ii)the assessment of pilot projects according to these indicators, iii) stakeholder analysis and the analysis of the automated minibuses through the lens of socio-technical transitions and multi-level perspectives.