Fonds de garantie/fonds d'investissement: une solution aux problèmes de financement des pme ouest-africaines dans un contexte de normalisation internationale de la finance

par Djeneba dissa Berthé

Projet de thèse en Sciences de gestion

Sous la direction de Philippe Dessertine.

Thèses en préparation à Paris 10 depuis le 17-12-2010 .


  • Résumé

    Les entreprises africaines, surtout les pme/pmi sont au cœur de l'activité économique. mais ces dernières peine à se financer. l'afrique subsaharienne et en particulier le mali, doit mettre en œuvre des politiques afin de faciliter l'accès de ses pme à l'investissement et de pallier à la frilosité des créanciers (tels que les banques, les institutions de microcrédit...). cette situation est d'autant plus contrastée lorsqu'elle est présentée en même temps que la situation de surliquidité des banques ouest-africaines. la question qui se pose est: comment faciliter l'accès des entreprises au crédit? pour cela, l'afrique ne doit pas se tenir plus longtemps à l'écart. elle doit se faire une place au sein des débats internationaux et participer à la normalisation de la finance mondiale. de ce fait, elle pourrait attirer les capitaux étrangers et ainsi favoriser son développement économique (particulièrement les pays de de la zone franc ou de l'uemoa). mais encore faut-il convaincre et attirer ces investisseurs étrangers. l'afrique se doit d'intégrer les normes de la finance internationale (en tenant compte des particularités de son économie) au risque de voir son économie 'mourir à petit feu' au fil du temps. ses entreprises auront de moins en moins accès au financement local, sous régional et international parce que les investisseurs n'ayant aucune mesure du risque vont durcir les conditions d'accès au financement. le risque est que les seules entreprises financées soient alors les filiales de grands groupes et non les pme locales. la normalisation de l'économie passe par un long processus. dans l'immédiat il est impératif de pouvoir trouver un moyen de favoriser l'accès de pme, qui constituent un maillon indispensable du tissu économique surtout dans les économie sous-développées. pour se faire, il faut trouver un moyen de pallier à la frilosité grandissante des investisseurs. l'un des moyens les plus probables compte tenue de la particularité de notre économie serait la création de fonds d'investissement et de fonds de garantie à l'endroit des pme. ce projet de thèse à pour ambition à travers une étude comparative de l'existant, de proposer un modèle de fonds d'investissement/ fonds de garantie adapté aux réalité ouest-africaines et particulièrement maliennes.


  • Pas de résumé disponible.