La dictature par la loi - étude comparée -

par Mamadou Beye

Projet de thèse en Droit privé

Sous la direction de Catherine Puigelier et de Martine Le Bihan-Guénolé.

Thèses en préparation à Le Havre , dans le cadre de Droit Normandie depuis le 29-11-2010 .


  • Résumé

    Cette étude s'est tout d'abord attachée à mettre en lumière les points communs à divers niveaux, entre l'italie de la renaissance, avec machiavel en théoricien principal, et la chine antique pré-impériale, de philosophie légiste. ceci dans le cadre du mémoire de master 2. l'on constate que malgré l'éloignement géographique et temporel, de nombreux points de convergence apparaissent. le contexte social, ou bien encore la conception nouvelle du monde et de la nature humaine, sont autant d'éléments communs à la pensée légiste et à celle de machiavel. le projet de thèse vise à approfondir, à définir précisément le concept de la loi comme outil principal de gouvernement, toujours dans une perspective comparatiste. le projet est d'ajouter dans cette recherche, un auteur contemporain, carl schmitt, afin d'envisager une période plus large et de toujours rester dans l‘étude des normes touchant à l‘etat et aux individus. la nature de la loi doit être envisagée ainsi que ses nombreuses fonctions. la loi doit ici être envisagée comme concept fondamental, indépassable, presque transcendant. autour de la norme gravitent le concept d'état, le personnage du prince, du chef d'etat, ainsi que le peuple. la violence tient également une place particulièrement importante, indispensable à l'ordre et au respect de la loi. la loi est autant indispensable à la violence que la violence ne l'est à la loi.l'on constate que la loi a joué dans l'histoire un rôle primordial et l'originalité réside ici dans le fait de rapprocher des éléments, des périodes historiques qui, de prime abord, sont radicalement opposées.


  • Pas de résumé disponible.