Le rôle du chemin de fer en Afrique. Les cas du mozambique et du kenya.

par Chantal Beranger (Bourdoncle)

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Benjamin Steck.

Thèses en préparation à Le Havre , dans le cadre de École doctorale Littératures, cultures et sciences sociales (Caen) depuis le 07-12-2010 .


  • Résumé

    Notre recherche vise à comprendre le rôle du chemin de fer dans l'amélioration de la vie des populations rurales dans un contexte de pauvreté, d'accroissement démographique, d'augmentation des prix pétroliers et d'obligation de protection de l'environnement. en effet, la concurrence entre le rail et la route a affaibli le chemin de fer et depuis les privatisations beaucoup de trains de passagers sont supprimés et des gares fermées. c'est d'autant plus grave que des grands espaces vides de population séparent des zones très peuplées. la résolution des problèmes de discontinuité territoriale passe par les questions de transport. nous avons étudié deux cas très différents, celui du mozambique et du kenya. leurs politiques des transports notamment pour le cas singulier de la ligne de nacala, nous ont permis de comprendre que ce sont les choix techniques qui contribuent à établir les liens entre les échelles socio-économiques et spatiales et les différents systèmes. il en va ainsi du choix de la complémentarité entre le rail et la route qui semble être une voie présentant des avantages, à condition qu'un doublement de chaque ligne de chemin de fer internationale permette des circulations rapides, fluides et ponctuelles des trains de marchandises et de passagers. nous démontrons que l'aménagement du territoire en lien avec le chemin de fer est le ferment de la répartition de la population, de la dynamique socio-économique, de l'intégration de l'afrique et le vecteur d'une réactivation du commerce intra-africain pour un développement durable respectueux de l'environnement. le concept de congruence est-il un synonyme du mot développement ?


  • Pas de résumé disponible.