Rencontre interculturelle dans le roman franco-chinois. Invitation au voyage d'un genre émergent

par Lena Bisinger

Thèse de doctorat en Littératures française et francophone

Sous la direction de Yinde Zhang et de Angelica Rieger.


  • Résumé

    L’échange sino-occidental constitue un phénomène majeur de notre ère. Il s’étend des parties importantes de l’économie et de la politique à l’art, la philosophie et la littérature. Depuis l’ouverture de la Chine dans les années 1980, c’est d’abord la France qui est devenue pays d’accueil pour des intellectuels et des étudiants d’origine chinoise dits ‘dissidents‘, facilitant un nouvel échange d’idées plus direct. La thèse aborde le sujet de l’interculturalité d’intellectuels chinois de la sorte dans le contexte littéraire du roman franco-chinois, ainsi traitant une partie importante des relations interculturelles : par la publication de leurs œuvres, les romanciers initient un vaste échange culturel avec leurs lecteurs en liant leur monde d’idées chinois à la civilisation française. L’approche méthodologique est basée sur la notion de culture comme un système ouvert et dynamique qui est développé et élargi de manière continue par les êtres humains : en considérant le système culturel comme un grand ‘texte’ général, Clifford Geertz attribue un statut textuel à tous les cadres culturels et souligne le caractère interprétatif du système culturel comme un réseau de pratiques et de discours auquel les acteurs font référence et qu’ils développent et modifient en tant que participants actifs. De cette façon, un texte littéraire est d’un côté lui-même élément d’un système textuel. D’un autre côté, il fait partie de la création du grand ‘texte de la culture’ en interprétant et en exposant le système culturel en question. La thèse prend en compte ces qualités d’un texte littéraire de la manière suivante: elle comprend d’abord les textes en tant que résultats d’une évolution socio-culturelle. Ensuite, elle les conçoit comme des modes de représentation et d’interprétation d’un système interculturel. Les romans de cinq écrivains exemplaires, dont les œuvres sont considérées comme particulièrement pertinentes quant à une thématique de l’interculturel, constituent la base textuelle du projet. Il s’agit de François Cheng, Gao Xingjian, Dai Sijie, Ya Ding et Shan Sa, qui ont rédigé leurs romans sous l’influence de trois phénomènes contextuels majeurs : le souvenir commun de la Chine, l’expérience de l’exil et la confrontation avec le monde littéraire français.

  • Titre traduit

    Intercultural encounter in the Franco-Chinese novel. 'Invitation au voyage' of a new genre


  • Résumé

    Intercultural relations between China and the Occident have become a vital phenomenon of our age. They range from dealings in major areas of economy and politics to interactions in the visual arts, literature and philosophy. Since the Opening of China during the 1980s, France, in particular, has become the primary destination for dissident intellectuals and students of Chinese origin, a fact which has facilitated a new direct exchange of ideas. This thesis deals with the interculturalism of those very intellectuals in the literary context of the Franco-Chinese novel, hence addressing a key area of this new interculturalism: the authors generate a substantial cultural contact by publishing their works in France, thus linking their Chinese world of thoughts to French culture. The methodological approach is based on the notion of culture as an entity undergoing permanent development caused by human beings who are perceived as participants in the process. Defining culture as ‘text’, Clifford Geertz assigns textual status to all cultural phenomena, thereby emphasizing the interpretative nature of culture as a network of practices and discourses being permanently changed and refined. Literary texts are on the one hand partial elements of this network themselves; on the other hand, they also participate in the productive process by representing and interpreting the bigger text of culture. The thesis accounts for those properties of literary texts by first investigating them as results of a cultural development and subsequently comprehending them as a form of intercultural representation and interpretation. The text corpus of the analysis has been built on the basis of the works of five exemplary writers: François Cheng, Gao Xingjian, Dai Sijie, Ya Ding and Shan Sa. Showing particular pertinence with respect to the subject matter, their intercultural dimension is shaped by three major contextual phenomena: the shared memory of China, the exile experience and the confrontation with the French world of publishing.