La formation continue permet-elle l'adaptation des compétences aux besoins du marche et a l'évolution des emplois ? outils et stratégies de régulation de formation par le conseil régional de picardie dans le cadre de la décentralisation de la formation professionnelle. cas du secteur bancaire.

par Mohammed Benslimane

Projet de thèse en Sciences de gestion

Sous la direction de Ramdane Mostefaoui.

Thèses en préparation à Amiens depuis le 17-10-2008 .


  • Résumé

    Le secteur bancaire est soumis à des évolutions qui rendent caduques les compétences des cadres. en effet, les changements de technologies mobilisées et les transformations du contenu même de cet emploi, nécessitent que de nouvelles compétences soient sans cesse acquises et renouvelées pour répondre aux exigences de l'environnement socioprofessionnel du secteur en perpétuelle évolution. dés lors, les organismes de formation prennent une place prépondérante sur cet échiquier en adaptant le contenu et les modalités de leur intervention en vue des actions d'adaptation, ou pour parer aux évolutions des emplois, le maintien dans l'emploi voire pour le développement des compétences. dans le contexte actuel caractérisé par une concurrence mondiale effrénée en matière de localisation des investissements géographiquement mobiles et de politiques de maintien de l'emploi, la formation et le développement des actifs humains deviennent une priorité de premier ordre pour tous les acteurs concernés. l'attractivité des territoires repose sur une série d'avantages de localisation dont la qualité des savoir-faire locaux. cette notion d'attractivité territoriale amène à prendre en compte dans l'analyse, la région, en tant qu'acteur susceptible d'assurer une impulsion à la dynamique entrepreneuriale en mobilisant des politiques volontaristes dans le domaine de la formation et particulièrement en matière de formation continue et ce depuis la loi 2004 relative au transfert aux régions des politiques de formation et d'emploi. la recherche vise justement à élucider la nature des liens entre les quatre principales catégories d'acteurs concernés : - les banques en tant que demandeurs de formation continue. - les organismes offreurs de formation. - les salariés par le droit individuel à la formation et d'autres dispositifs. - la région en tant que régulateur.


  • Pas de résumé disponible.