Des paroles aux actes. Effets performatifs et implications politiques des discours sur les migrations climatiques au Bangladesh, de 1992 à nos jours

par Alice Baillat

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Guillaume Devin.

Thèses en préparation à Paris, Institut d'études politiques , dans le cadre de Institut d'études politiques (Paris). École doctorale depuis le 01-10-2010 .


  • Résumé

    Alors que les liens entre migration, environnement et changement climatique ont fait l’objet d’un nombre croissant de travaux scientifiques depuis ces dernières années – travaux consacrés principalement à doter ce phénomène migratoire d’une terminologie spécifique, d’estimations quantifiées et de cadres normatifs permettant l’élaboration de nouvelles politiques - cette recherche se propose de se focaliser sur les discours produits sur ce nouvel enjeu. En effet, un constat semble s’imposer : alors que les « migrants climatiques » sont de plus en plus visibles dans les médias et dans les discours, politiques ou institutionnels, il est encore impossible de les identifier dans la réalité, sur la base de critères de catégorisation reconnus. Dès lors, les « migrants climatiques » existent pour l’heure majoritairement par et dans les discours, ces derniers pouvant alors être étudiés, non comme simple outil d’analyse, mais comme objet premier de la recherche. Le Bangladesh, étant souvent considéré comme l’un des pays les plus vulnérables aux impacts du changement climatique, et notamment aux déplacements de population induits, semble, pour des raisons qui seront développées dans la présentation, un cas d’étude pertinent à plusieurs égards. Développant un cadre d’analyse constructiviste inspiré notamment de la sociologie des problèmes publics développée par l’Ecole de Chicago, cette recherche part d’une hypothèse initiale selon laquelle les discours portés sur les migrations climatiques au Bangladesh par une pluralité d’acteurs étatiques et non étatiques sont non transparents, et dotés d’une visée stratégique au sens de Crozier et Friedberg. D’un point de vue empirique, démontrer la visée stratégique des discours amène à démarquer les faits et les discours produits sur les faits, afin d’étudier leurs convergences, ou leurs divergences, ainsi que les effets produits par ces discours sur la perception et la pratique des acteurs. On pense notamment ici à la tendance à la sécurisation du débat sur les migrations climatiques. Cette recherche se propose donc de « décortiquer » les différents discours repérés pour y étudier l’activité discursive qui s’y joue, c’est à dire les conditions d’émergence, de circulation, les stratégies de production ou d’interprétation inhérentes aux discours portés sur cette question au Bangladesh. Le concept de performativité développé par le linguiste John Austin, et qui a fait l’objet d’une relecture par Pierre Bourdieu qui nous intéresse particulièrement ici, semble pour ce projet doté d’une portée heuristique intéressante pour comprendre les effets des discours sur l’action politique des acteurs au Bangladesh.

  • Titre traduit

    From words to deeds. Performative Effects and Political Implications of Discourses on Climate-Induced Migration in Bangladesh


  • Résumé

    This PhD proposal suggests to fill a gap in existing literature on environmentally-induced migration, by focusing on the impacts of discursive practices on political action in Bangladesh at all levels of governance. Whereas there is not yet effective policy framework to protect people displaced by environmental and climatic hazards, this issue is became in recent years a growing concern for several actors. Many discourses have been produced by actors from political, academic, institutional, media, NGO sectors but with different receptions by policy-makers involved in the development of suitable legal and political solutions to protect those people. By dissecting a broad variety of discourses between 1992 and 2012, one of the main objectives of this research is to draw a mapping of these discourses and thus to analyze the production and evolution of contents. The purpose here is to reveal the dynamics of discourses from local to international perspective and measure their variable influence on perceptions and practices, depending on context and social authority of producers of discourse. It is also a way to explore political strategies from a least developed country for taking advantage of its own vulnerability on the international level. Using the linguistic concept of “performativity” (Austin, 1962) and the sociological one of “self-fulfilling prophecy (Merton, 1949), this ongoing PhD thesis aims to address the “reality effects” of ideas and the narratives that accompany them. It may be a fruitful contribution to current research on environmentally-induced migration by deconstructing some dominant assumptions and arguments in order to address this issue in a most efficient way.