Ingénierie des états topologiques à l'aide de défauts dans des Dichalcogénures de Métaux de Transition

par Mateo Uldemolins nivela

Projet de thèse en Physique

Sous la direction de Andrej Meszaros et de Andrej Meszaros.

Thèses en préparation à université Paris-Saclay , dans le cadre de Physique en Ile de France , en partenariat avec Laboratoire de Physique des Solides (laboratoire) et de Faculté des sciences d'Orsay (référent) depuis le 01-10-2020 .


  • Résumé

    (Provisioire) Au cours des dernières années, la communauté scientifique a consacré beaucoup d'attention aux Dichalcogénures de Métaux de Transition (TMDs), une nouvelle génération de matériaux bidimensionnels (2D) offrant un large éventail de possibilités au-delà du graphène. L'une des caractéristiques les plus distinctives des TMDs est qu'ils ont un fort couplage spin-orbite (SOC), et par conséquent ils peuvent présenter des signatures des isolants topologiques et constituent une plate-forme prometteuse pour réaliser de la supraconductivité exotique. D'autre part, les matériaux 2D permettent la manipulation d'imperfections à l'échelle atomique ce qui, dans le cas de défauts topologiques (par exemple, des dislocations du réseau), peut affecter considérablement l'état quantique des électrons et induire des états topologiquement protégés. Ce projet vise à développer une plate-forme théorique pour caractériser et créer des états topologiques liés à des défauts dans les TMDs.

  • Titre traduit

    Engineering topological states using defects in Transition Metal Dichalcogenides


  • Résumé

    (Provisional) Over the past few years, researchers have devoted a great deal of attention to Transition Metal Dichalcogenides (TMDs), a new generation of two-dimensional (2D) materials offering a breadth of possibilities beyond graphene. One of their most emblematic features is that they have a strong spin-orbit coupling (SOC), therefore, they can exhibit signatures of topological insulators and constitute a promising platform to realize exotic superconductivity. On the other hand, 2D materials allow for the manipulation of atomic-scale imperfections, which, in the case of topological defects (e.g. lattice dislocations), can affect the quantum state of electrons dramatically and induce topologically protected states. This project aims at developing a theoretical platform to characterize and create defect-bound topological states in TMDs.