Mots et motifs dans l'œuvre d'aimable jayet

par Christophe Boulanger

Projet de thèse en Arts plastiques

Sous la direction de Anne Boissière.

Thèses en préparation à Lille 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord) depuis le 01-10-2010 .


  • Résumé

    Aimable jayet (saint-martin-des-entrées, 1883 – saint-alban-sur-limagnole, 1953), ancien artisan boucher, est l'auteur d'une œuvre étonnante produite dans l'immédiat après-guerre, dans le contexte d'un hôpital psychiatrique lui-même en pleine mutation. cette œuvre singulière aux qualités à la fois plastique et littéraire rejoindra la collection d'art brut de jean dubuffet dans le temps même de sa réalisation. d'une grande liberté d'expression, elle porte, selon la façon dont on l'aborde, autant de caractéristiques propres à l'art brut que de particularités qui permettent de l'en extraire. très peu étudiée et jamais dans son intégralité, rejetée des fous littéraires par andré blavier, elle est à l'origine de concepts comme la conation esthétique chez jean oury, son découvreur, ou d'études tel le langage de la rupture de michel thévoz. sa résistance à la classification, la transversalité des moyens qu'elle met en œuvre en même temps que leur pauvreté la rend non seulement fascinante mais incontournable dans la réalisation d'un dépassement de l'opposition historique art brut art culturel, indispensable à une réévaluation de l'apport de cette œuvre dans les champs de l'esthétique, ainsi que des théories et pratiques de l'art contemporain


  • Pas de résumé disponible.