Analyse fonctionnelle du complexe CYLD/KIAA au cours du cycle cellulaire et de la ciliogenèse

par Logan Greibill

Projet de thèse en Biologie moléculaire et cellulaire

Sous la direction de Anne-Marie Tassin.

Thèses en préparation à université Paris-Saclay , dans le cadre de École doctorale Structure et Dynamique des Systèmes Vivants , en partenariat avec Institut de Biologie Intégrative de la Cellule (laboratoire) et de Faculté des sciences d'Orsay (référent) depuis le 01-10-2020 .


  • Résumé

    La cylindromatose familiale est une maladie génétique rare de transmission autosomique dominante qui prédispose les patients porteurs de mutations hétérozygotes du gène CYLD à développer des tumeurs de la peau appelées cylindromes. Le gène CYLD, agissant comme suppresseur de tumeur, code pour un membre de la famille des déubiquitinases qui hydrolyse spécifiquement les chaînes polyubiquitine liées par leur Lysine 63. Nos travaux récents in vitro ou sur un modèle souris hébergeant une des mutations trouvées chez les patients ont montré que : (i) CYLD se localise au centrosome par l'intermédiaire de la protéine CAP350 ; (ii) cette interaction avec CAP350 est abolie en présence de la version mutante de CYLD conduisant à des défauts d'ancrage et de migration des corps basaux et par conséquent une absence de cils (Eguether et al 2014). Afin de comprendre les mécanismes moléculaires qui permettent à CYLD de contrôler aussi bien la formation des cils que le développement des tumeurs, nous avons cherché les interactants de CYLD par la technique de biotinylation dépendante de proximité (BioID). L'analyse par spectrométrie de masse nous a permis d'identifier de nombreux nouveaux partenaires potentiels. L'objectif de ce projet sera de réaliser des analyses fonctionnelles des interactants identifiés aussi bien au niveau moléculaire que cellulaire.

  • Titre traduit

    Functional analysis of CYLD/KIAA complex during the cell cycle and ciliogenesis


  • Résumé

    CYLD is a tumour-suppressor gene, which is found mutated in Familial Cylindromatosis (FC), genetic disorders leading to development of skin appendage tumours. It encodes a deubiquitinating enzyme that removes Lys63- or linear-linked ubiquitin chains. However, how CYLD mutations contribute to tumour formation remains unclear. We have previously shown in mouse that CYLD localizes at both the centrosomes and basal bodies via an interaction with the centrosomal protein, CEP350. We have further demonstrated that a catalytically inactive form of CYLD leads to ciliogenesis impairment with defects in basal body migration / anchoring to the plasma membrane (Eguether et al., 2014). To understand the mechanism by which CYLD controls both ciliogenesis and tumorigenesis, we have undertaken a screen based on proximity-dependent biotinylation of Cyld interactors in HEK293 cell line. Mass spectrometry (MS) has allowed us to identify several novel partners. The goal of this project will be to perform functional analyses of the identified interactors at the molecular and cellular level.