La littérature engagée aujourd'hui : trois auteurs ( o.rolin, f.bon, a.ernaux) dans le 'trans-engagement '.

par Bruno Baillon

Projet de thèse en Littératures française et francophone

Sous la direction de Christelle Réggiani.

Thèses en préparation à Lille 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord) depuis le 01-10-2010 .


  • Résumé

    On a pu croire que l'évolution de la société, ces dernières décennies, avait sonné leglas de la littérature engagée. en effet, bouleversements géopolitiques, fin de la bipolarité politique et triomphe du néolibéralisme ont, semble-t-il, décrédibilisé lesvelléités militantes.cependant, nous pensons que des écrivains se sont adaptés, et, tout en se remettanteux-mêmes en cause, alimentent et portent, la contestation. l'apparente rupture avecla doctrine sartrienne oblige, par conformisme postmoderne, à déserter des positionsidéologiques ostentatoires, car l'écrivain se sait assimilé par le système.cette situation aporétique, qui intègre le critique à l'objet de la critique, prend le nom,dans notre recherche, de ' trans-engagement '. le choix de ce néologisme indique quenous récusons l'idée selon laquelle l'engagement connaîtrait aujourd'hui une renaissance,une telle option supposerait, par ailleurs, qu'il avait disparu. il s'agit plutôt ici, de s'interroger sur une évolution, une transition, une acclimatation qui contraint les auteursà une saisissante inventivité.parce que nous tenons à étudier le fait littéraire dans sa plus proche contemporanéité,nous tenterons d'illustrer le ' trans-engagement ' grâce au corpus suivant : o.rolin, tigre en papier (2002), f.bon, daewoo (2004) et a.ernaux, les années (2008).


  • Pas de résumé disponible.