L'évolution de sâo paulo et ses environs entre 1872 et 1940. l'habitat noir.

par Maxime Barkatz

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Luiz-felipe De alencastro et de Ciro Biderman.

Thèses en préparation à Paris 4 depuis le 17-12-2010 .


  • Résumé

    L'objet de cette thèse est d'étudier l'habitat de la population noire dans la ville de sao paulo de la fin du dix-neuvième siècle jusqu'au début de l'industrialisation du brésil. il s'agit d'étudier les conséquences de l'abolition de l'esclavage, et du bouleversement économique et social qui en découle, sur l'urbanisme de la ville et le marché immobiliser. l'étude se concentre sur les noirs mais permet dresser un tableau global de l'évolution urbaine de sao paulo. les noirs et les mulâtres sont ceux qui ont été, ou ont des ancêtres, esclaves et auxquels la société brésilienne renvoie cette image. il s'agit majoritairement d'esclaves libérés au cours du xixe siècle, surtout à partir des années 1870, et qui rencontrent des difficultés d'intégration dans la société libre après 1888. les limites chronologiques permettent d'englober une période d'importantes mutations au brésil, depuis les débats sur l'abolition de l'esclave faisant suite à l'interdiction de la traite en 1850 jusqu'à la sortie de la crise des années 1930 et le redécollage de l'économie du café. 1872 est la date du premier recensement effectué au brésil, dont l'étude est une source importante de la thèse. 1940 nous permet d'étudier la ville dans un contexte économique en forte mutation : après l'importation massive d'immigrés européens à la suite de l'abolition, la crise économique des années 1930, qui affecte directement la production du café au brésil, entraîne une inversion de tendance de l'immigration. le recensement de 1940 montre que le nombre de migrants internes, venus majoritairement du nordeste, a dépassé à sao paulo le nombre d'immigrés européens. sur le plan géographique, nous limitons l'étude à la ville de sao paulo et ses environs, un espace géographique qui correspond à ce que l'on appelle de nos jours la macrométropole. l'état de sao paulo, la région de la culture du café, est un état hétérogène et vaste, dont la région du vale do paraiba est en déclin à la fin du xixe siècle, alors que le front pionnier de l'oeste de l'état semble connaître une expansion sans limite. sao paulo, la capitale de l'état, devient le moteur de l'économie du pays, profitant des retombées de l'économie agricole et des débuts de l'industrialisation.


  • Pas de résumé disponible.