La politique etrangere de l'iran avec la russie et les pays émergents : les aspirations multipolaires de la republique islamique

par Hind Bakkich

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Michel Bergès.

Thèses en préparation à Toulouse 1 depuis le 30-11-2010 .


  • Résumé

    Essayant de sortir d'un certain isolement international et profitant de l'émergence d'un monde multipolaire pour limiter les effets de sa relation d'hostilité avec les états-unis, l'iran a essayé depuis plusieurs années de développer et de renforcer ses relations avec la russie et les pays asiatiques d'un côté, les puissances émergentes de l'amérique latine de l'autre côté. la montée en puissance de l'asie sur la scène internationale, ainsi que la coïncidence des intérêts de certains pays de l'amérique latine cherchant à s'imposer eux aussi, conforte cette orientation de la politique extérieure iranienne. en effet, en renforçant ses liens avec les états d'asie et de l'amérique latine, la république islamique cherche à élargir ses options diplomatiques, à contrer la politique d'isolement jusqu'ici mise en avant par washington, à échapper aux conditions posées par les occidentaux en matière de droits de l'homme ou de prolifération, à obtenir une assistance dans des domaines sensibles (nucléaire, armement, capacités balistiques), et à développer son économie. la politique étrangère de la république islamique vise particulièrement à accroitre ses rapports non seulement avec la russie, mais aussi avec les pôles émergents du système international : à savoir la chine et l'inde du côté asiatique, et surtout le venezuela et le brésil, pays d'amérique latine.


  • Pas de résumé disponible.