La construction du temps musical chez györgy ligeti : de la conception à la réception.

par Nicolas Bonichot

Projet de thèse en Musique et musicologie

Sous la direction de Lothaire Mabru.

Thèses en préparation à Bordeaux 3 depuis le 25-11-2010 .


  • Résumé

    La thèse à venir s'inscrit tout d'abord dans la continuité des recherches réalisées au cours du master : une approche purement musicologique spécialisée sur l'élaboration du temps musical dans l'œuvre de g. ligeti. ce premier champ d'étude cernera le corpus du compositeur par un élargissement analytique et théorique à l'ensemble de sa production, au niveau de la partition et de l'enregistrement sonore – par le prisme des fonctions sérielles et le filtre des solutions postsérielles. cependant, l'étude et le discours sur la musique ne peuvent se borner exclusivement à l'étude de partition. en effet, la musique – comprise dans ce futur travail comme l'expression du temps musical – demeure un acte issu de l'intrication et de l'interaction d'un ensemble de médiateurs – une création en chaîne – indispensables à son existence, à sa réalité, à sa finalité – à sa fonction. ainsi, le deuxième champ de recherche enveloppera les propos des acteurs principaux : ceux du compositeur (qui conçoit l'objet sonore en lui donnant une forme pré-existante), de l'interprète (qui reçoit l'in-formation préexistante afin d'en assumer par l'exécution la formation), et de l'auditeur (qui reçoit et achève par l'acte de l'écoute – supposée – attentive, la construction de l'œuvre). enfin, cette thèse tiendra compte de l'influence de l'observateur sur l'ensemble du protocole expérimental – de la projection du chercheur sur l'objet de l'étude.


  • Pas de résumé disponible.