Le patrimoine archéologique et le public : stratégies de mise en valeur culturelle de sites archéologiques d'époque romaine en Roumanie.

par Monica Bira

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Wladimir Berelowitch.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de Ecole doctorale de l'Ecole des hautes études en sciences sociales ED 286 depuis le 28-05-2010 .


  • Résumé

    L'émergence et la constitution du patrimoine comme 'propriété collective' qu'on a le devoir de protéger et de transmettre d'une manière responsable est, en europe orientale, liée à la foi au romantisme et aux mouvements de réveil national du xixe siècle. le désir de forger un avenir commun suppose aussi le besoin de construire un passé commun, sur des bases qui soient à la fois valides du point de vue 'scientifique', et génératrices d'une sensibilité partagée par tous les membres d'une nation. ce projet de thèse porte sur la question du patrimoine archéologique d'époque romaine en roumanie, tel qu'il a été conçu depuis le milieu du xixe siècle jusqu'à la deuxième guerre mondiale. il cherche a comprendre le processus de l'émergence de la notion du patrimoine à travers l'importance attachée à l'héritage romain et les enjeux compliqués de la construction nationale dans cette partie de l'europe. de ce point de vue seront investiguées les démarches qui ont mené au développement de l'archéologie en tant qu'aire de recherche, des musées en tant que dépositaires des trésors nationales, de l'instruction publique en tant qu'instrument de transmission des valeurs patrimoniales, des politiques publiques en tant qu'outil de la construction d'une sensibilité commune envers les 'ruines' et 'les monuments'.


  • Pas de résumé disponible.