Diasporas et décentralisations : une circulation transnationale du modèle des intercollectivités entre les élus locaux comoriens, français et maliens

par Camille Traoré

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Josiane Tantchou.

Thèses en préparation à Bordeaux , dans le cadre de Sociétés, Politique, Santé Publique , en partenariat avec Les Afriques dans le Monde (laboratoire) depuis le 01-09-2020 .


  • Résumé

    La thèse analyse la circulation de modèles d'organisations municipales permis par la co-présence politique des diasporas dans leurs pays d'origine et de résidence. L'entrée permet une comparaison internationale d'actions publiques locales et sectorielles en mobilisant le concept de transnationalisme tiré de l'étude des migrations internationales. La recherche suit la création et le fonctionnement de trois intercollectivités aux compétences similaires dans la gestion de l'eau - dans l'est parisien (Est Ensemble), au Mali (région de Kayes) et aux Comores (nord-ouest de Ngazidja) - : les coopérations décentralisées entre élus et les mobilisations politiques des diasporas ont contribué à l'adoption de ces modes spécifiques de gestion de l'eau. L'étude questionne en filigrane les effets politiques, identitaires et financiers des décentralisations nationales sur la participation politique des ressortissants d'un territoire, liés à celui-ci par résidence ou origine revendiquée.

  • Titre traduit

    Diasporas and decentralisations: the circulation of the “intercollectivité” model through local councils' interrelations between the Comoros, France and Mali


  • Résumé

    The thesis compares the circulation of models of municipal organizations through the political co-presence of diasporas in their countries of origin and residence. I study the creation and operation of three “intercollectivités” -local governments' intercommunities- in eastern Paris (Est Ensemble), Mali (Kayes region) and the Comoros (north-west of Ngazidja). The adoption of “intercollectivités” coincindes with international cooperations of local elected officials oriented by diasporas' political mobilisations. The entry allows an international comparison of local and sectoral public actions while mobilizing the concept of transnationalism drawn from International Migrations Studies. I question the effects of national decentralizations on both politics, identity building and policy making for the actors (citizens, residents, local elected) of a territory, linked to it by residence or claimed origin.